•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des médecins implorent le public de respecter les mesures sanitaires

Vue en plongée de quinze médecins portant un masque se tiennent à deux mètres les uns des autres sur un terrain gazonné.

Dans la vidéo, les médecins montrent l'exemple en respectant les mesures sanitaires.

Photo : Courtoisie / Dre Audrey Godbout

L’inquiétude grimpe chez de nombreux médecins de Thetford Mines et une quinzaine d’entre eux ont décidé de lancer une vidéo qui, espèrent-ils, sensibilisera aux dangers de la pandémie une partie de la population qui semble imperméable aux messages gouvernementaux.

On voulait vraiment que la population se sente interpellée, que ce soit pas juste de la politique comme on voit à la télévision, mais vraiment que ça vienne de nous, les médecins, raconte Dre Audrey Godbout, l’instigatrice du projet.

Dans une vidéo de trois minutes, des médecins de Thetford Mines demandent à la population de les aider à maintenir les soins dans la région.

On est vraiment dans une situation critique. Les hôpitaux se remplissent dans notre région.

Dr Audrey Godbout, oto-rhino-laryngologiste à l'hôpital de Thetford Mines

La Dre Godbout décrit la démarche comme un véritable cri du coeur devant la hausse marquée des cas quotidiens de COVID-19 dans Chaudière-Appalaches alors que plusieurs records ont été battus dans les derniers jours.

Selon elle, trop de gens ne prennent pas encore la pandémie au sérieux. Elle donne l’exemple de certains patients qui mentent sur leurs symptômes à leur arrivée à l’hôpital et mettent le personnel médical en danger.

Ce n’est pas une question d’avoir peur ou pas. C’est une question [...] que dans les hôpitaux, ils ont une certaine capacité et au-delà de cette capacité, comment on va faire pour les soigner?

Un réseau de la santé fragilisé

La Dre Godbout souligne que les impacts de la COVID-19 commencent à se faire sentir dans plusieurs départements. Elles-mêmes oto-rhino-laryngologiste et chirurgienne cervico-faciale, elle devra réduire ses activités cliniques de moitié.

L’infirmière avec qui elle travaille habituellement sera vraisemblablement requise à l’urgence, où les heures supplémentaires abondent en raison de la crise.

De nombreux employés de l’hôpital ont aussi été dépêchés dans une des cinq résidences pour personnes âgées de Thetford Mines aux prises avec une éclosion de COVID-19. Ils faut que [les gens] nous aident, parce que sinon, on ne sera plus capable de les soigner convenablement, implore la médecin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !