•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fouilles archéologiques pour retracer des vestiges de la bataille des Plaines

De la terre.

Ces travaux près de la rue des Érables se font dans le cadre d’un inventaire archéologique de la Ville en préparation du projet de réseau de transports structurant.

Photo : Radio-Canada / Félix Morrissette Beaulieu

Les vestiges d’un système de fortification appartenant aux Britanniques lors de la bataille des plaines d’Abraham pourraient être découverts à Québec.

La Ville de Québec a identifié une dizaine d’emplacements situés le long du tracé du futur tramway pour y effectuer des fouilles archéologiques, incluant un site sur le boulevard René-Lévesque près de l’avenue des Érables.

On en sait très peu, et c’est vraiment intriguant, lance Serge Rouleau, archéologue à la Ville de Québec, lors d’une entrevue à l’émission Première heure.

C’est l'emplacement d’une redoute implantée dans le cadre de l'installation des troupes britanniques à la fin de la bataille des Plaines, donc au lendemain du 13 septembre 1759, précise-t-il.

M. Rouleau rappelle que les Français ne se sont pas rendus immédiatement, donc les forces britanniques se sont installées dans un camp. Les archéologues espèrent donc trouver des traces de la redoute qui servait à les protéger, près de l’actuelle avenue des Érables.

Pour ce site, les experts doivent creuser jusqu'à environ deux mètres sous le sol, afin d’atteindre les possibles vestiges.

Des archéologiques font des fouilles.

Des fouilles archéologiques se déroulent aussi au coin du boulevard René-Lévesque et de l'avenue Moncton.

Photo : Radio-Canada / Félix Morrissette Beaulieu

Un autre bâtiment ayant appartenu aux Anglais

Ce n’est pas le seul site de fouilles en cours le long du tracé du tramway. Toujours sur le boulevard René-Lévesque, les experts effectuent des recherches au coin de l’avenue Moncton.

On a des indices qu’il y aurait un bâtiment appartenant à la bourgeoisie commerçante anglophone, datant de la fin du 18e siècle et du début du 19e, poursuit l’archéologue Serge Rouleau.

Il pourrait s’agir d’une résidence principale ou d’un bâtiment utilitaire à fonction agricole, précise-t-il.

Pour ce site, les fouilles se situent à environ 1 mètre et demi sous le sol.

D'autres découvertes à venir?

D'autres sites ont été ciblés pour y effectuer des fouilles le long du tracé du tramway, dont le cimetière juif Beth Israël ainsi qu’un site sur le chemin Gomin, près du parc du Bois-de-Coulonge.

Une intervention aura également lieu en face du collège Saint-Charles-Garnier, sur le boulevard René-Lévesque.

Les travaux devraient durer une dizaine de jours et auront lieu durant le mois d'octobre. Ces fouilles sont réalisées par la firme Ethnoscop, sous la supervision de la Ville de Québec.

Avec les informations de Félix Morrissette-Beaulieu et Claude Bernatchez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !