•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux travailleurs d'une zone tampon « chaude » de Sayabec atteints de COVID-19

Chargement de l’image

Une zone tampon chaude comme celle de la Villa Georges-Fournier, à Sayabec, accueille des citoyens qui doivent être placés en isolement, mais qui n'ont pas besoin d'être hospitalisés. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux employés qui travaillaient dans la zone tampon « chaude » située dans l'ancienne résidence pour aînés Villa Georges-Fournier, à Sayabec, ont reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19.

Cette zone tampon « rouge » ou « chaude » sert à héberger des citoyens qui sont infectés par le coronavirus, qui n'ont pas d'endroit où se placer en isolement, mais qui n'ont pas besoin d'être hospitalisés.

L'un des deux travailleurs infectés était un employé du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, alors que le second provient d'une agence de placement et de l'extérieur de la région.

Selon les informations du CISSS, l'enquête épidémiologique ne permet pas de déterminer, pour le moment, si ce travailleur d'agence a contracté la COVID-19 au travail à Sayabec, ou s'il en était infecté avant son arrivée.

Le CISSS indique que la situation est maîtrisée. Il précise que ces employés portaient tous les équipements de protection requis pour le travail en zone chaude, y compris des masques de type N95.

La zone tampon est présentement vide puisqu'aucun citoyen n'a besoin d'y être hébergé en ce moment.

Les citoyens qui auraient pu avoir un contact rapproché avec les personnes infectées ont été appelés par la santé publique.

Au total, quatre employés en provenance d'agences de placement ont été appelés en renfort pour combler un manque de main-d'œuvre dans cette ressource de Sayabec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !