•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux hommes accusés d'avoir menacé Legault et Arruda sur Facebook

François Legault et Horacio Arruda lors d'une conférence de presse.

En plus du premier ministre et du directeur national de santé publique, l'accusation fait état de menaces à l'encontre d'autres membres du Parlement du Québec.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Deux hommes de la région de Québec qui auraient menacé François Legault et Horacio Arruda sur les réseaux sociaux font face à la justice.

Daniel Gauthier, 62 ans, de Sainte-Brigitte-de-Laval, et Dale Tendland, 36 ans, de Charlesbourg, font chacun face à une accusation d'avoir menacé de causer la mort et des lésions corporelles aux deux hommes.

En plus du premier ministre et du directeur national de santé publique, l'accusation fait état de menaces à l'encontre d'autres membres du Parlement du Québec.

Gauthier aurait proféré des menaces sur Facebook au mois d'août, alors que Tendland l'aurait fait le mois précédent.

C'est la Sûreté du Québec (SQ) qui a mené les enquêtes et procédé aux arrestations des deux individus.

Altercation à l'épicerie

Dans le cas de Dale Tendland, les messages menaçants auraient été découverts après son arrestation pour une affaire de voies de fait.

Le 7 juillet, les policiers de la Ville de Québec ont été appelés à se rendre dans une épicerie de Charlesbourg, puisqu'un client insatisfait des règles sanitaires y aurait bousculé un employé.

C'est en enquêtant sur le suspect que la police a découvert les messages en litige, et avisé la SQ puisqu'ils visaient des membres du gouvernement.

Pour ce qui est de l'altercation, Tendland a été accusé de voies de fait simple à la Cour municipale de Québec.

À noter que cet événement est survenu avant l'imposition du masque obligatoire, en vigueur depuis le 18 juillet.

Interdiction d'aller au parlement

Les deux hommes avaient été libérés sous promesse de comparaître après s'être engagés à ne pas se rendre au parlement de Québec ni sur les lieux de travail de François Legault et Horacio Arruda.

Gauthier et Tendland n'étaient pas sur place au moment de leur comparution mardi matin, ayant tous les deux laissé le soin à un avocat de les représenter.

Dans le cas de Dale Tendland, sa comparution a dû être reportée à jeudi pour laisser le temps à son avocat de remplir une formalité.

Avertissement de la SQ

Le dossier de Daniel Gauthier a été reporté au mois de décembre pour la suite des procédures.

Lors de son arrestation, en août, la SQ avait révélé que c'est un internaute inquiet de ses propos qui avait porté plainte de manière confidentielle.

Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ avait rapidement procédé à son arrestation.

Après cet événement, la SQ a d'ailleurs rappelé que le Code criminel s'applique aussi pour les propos tenus sur le web.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.