•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Halloween : la Ville de Québec refuse de trancher sur le porte-à-porte

Une femme et un enfant costumés marchent main dans la main à l'Halloween.

Une femme et un enfant costumés marchent main dans la main à l'Halloween.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La Ville de Québec s’en remet au gouvernement Legault afin de déterminer si la traditionnelle cueillette de bonbons de l’Halloween pourra avoir lieu le 31 octobre.

C’est un enjeu de santé publique, tranche le porte-parole David O’Brien.

Alors que la fête de l’Halloween approche, certaines villes prennent l’initiative d’émettre des directives claires en vue de la collecte des bonbons.

C’est notamment le cas de Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue, qui a décidé d’interdire le porte-à-porte aux enfants le 31 octobre prochain. La mairesse, Diane Dallaire, en a fait l’annonce lundi lors de la réunion du conseil municipal.

Pas question pour le moment d’emboîter le pas à Québec.

C’est vraiment à la santé publique de déterminer ce qui peut être fait ou pas dans le contexte de la pandémie, explique le porte-parole de la Ville de Québec, David O’Brien.

Nous allons attendre des directives plus claires en lien avec l’Halloween.

Sur la Rive-Sud, à Lévis, l'administration Lehouillier entend aussi s'en remettre à la santé publique dans ce dossier.

Il n’a pas été possible de savoir comment les Villes de Saint-Augustin-de-Desmaures et de L’Ancienne-Lorette comptent encadrer le déroulement de l’Halloween.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !