•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La leçon de résilience d'un grand artisan du Nord de l'Ontario

Un homme fait des raquettes.

Wayne McGee a fait sa marque en fabriquant des raquettes artisanale.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

À Smooth Rock Falls, le nom de Wayne McGee n’est plus à faire, tout ce qui est fait en bois a été fait de ses mains, du chalet de ski de fond en bois rond jusqu’à la rampe de mise à l’eau. Le grand artisan du Nord de l’Ontario raconte avec beaucoup d’émotions comment sa passion pour le bois l’a sauvée de la dépression.

Wayne ne voulait pas se vanter de ses constructions, alors que la santé mentale de bien des Canadiens est mise à rude épreuve en raison de la pandémie.

Si je peux changer la vie d’une seule personne, mon travail sera fait. Des artistes qui font des trucs en bois, il y en a plein dans le monde, dit-il avec beaucoup d'humilité.

En 1989, la vie de Wayne McGee change à tout jamais alors qu’il est victime d’un grave accident de travail. Des douleurs musculaires au dos le hantent toujours.

Perdre son identité, ce n’est pas facile. Je ne pouvais plus faire les choses que je faisais avant. J’ai levé une charge beaucoup trop lourde au travail, j’aurais dû demander de l’aide, mais je ne l’ai pas fait.

Wayne McGee, artisan du bois
Une photo d'un homme dans un album en train de faire du ski de fond.

Wayne McGee dans ses jeunes années alors qu'il faisait des marathons de ski en Norvège et au Groenland.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Avant son accident, il était un athlète hors pair qui faisait de grands voyages de canot et de ski de fond en compagnie de son meilleur ami de Smooth Rock Falls, Paul Landry.

Ensemble, il parcourait les pays nordiques afin de repousser leurs limites dans des marathons d'endurance. Paul Landry est depuis devenu un guide polaire de renommée internationale.

Je n’ai pas honte de le dire. N’importe qui qui va traverser une étape comme celle-là va faire face à la dépression. J’aimerais mieux être qui j’étais, mais je ne regrette pas les leçons que j’ai apprises.

Wayne McGee, artisan du bois
Deux hommes en canot.

Le jeune Wayne McGee tout sourire, avant son accident, alors qu'il descendait des rapides en canot.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

L’athlète a dû se réinventer. J’ai appris que quand je me donnais entièrement dans un projet, c’était une échappatoire. Durant le temps que je travaillais le bois, je ne pensais pas à mon mal.

Afin de garder un contact avec ses sports de prédilection, Wayne s'est mis à construire de ses mains des rames et des raquettes en bois.

Un homme coupe du bois dans son garage.

Le garage est un véritable atelier de bois.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Laurent Robichaud, un canoteur de Timmins et militant pour la protection des esturgeons, voue une profonde admiration pour l’homme de Smooth Rock Falls.

Résilient, je ne vois pas plus résilient que lui, Laurent Robichaud à propos de Wayne McGee.

Un homme au grand coeur

Dans ce petit village de 1330 habitants, la générosité de Wayne McGee est indéniable. M. Bricole vient à la rescousse quand un de ses concitoyens veut faire réparer un barreau de chaise ou encore une paire de raquettes.

Un homme pose devant l'enseigne de Smooth Rock Falls.

Le créateur de l'enseigne de Smooth Rock Falls pose fièrement devant son oeuvre.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

C’est bien plus que M. Bricole, c’est un grand artisan du nord de l’Ontario, raconte Laurent Robichaud pagayant sur la rivière Matagami avec la rame offerte par Wayne McGee.

Un homme de 70 ans pose avec une rame en bordure de la rivière.

Wayne McGee a engravé un esturgeon dans la rame qu'il a confectionné pour Laurent Robichaud.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Radio-Canada a questionné Wayne McGee sur ses œuvres qui le rendaient le plus fier.

Ce n’est pas nécessairement, une pièce, dit-il. Je retire une grande fierté d’avoir construit le chalet de ski de fond, l’enseigne de Smooth Rock Falls, la rampe de mise à l’eau pour les bateaux .

Un homme pose devant le chalet de ski de fond.

Wayne McGee fut le premier à faire du ski de fond à Smooth Rock Falls. Il a voulu faire découvrir sa passion pour ce sport en construisant ce premier chalet de ski de fond de la région.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Créer du divertissement pour améliorer la santé mentale des citoyens de son village, voilà la nouvelle mission de Wayne McGee. Son incident a complètement changé sa manière de voir la vie.

Le nouveau Wayne McGee c’est d’écouter, de donner, d’apprendre à pardonner. En gros mon but c’est d’aider le monde autour, c’est ça maintenant la vie pour moi .

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !