•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Télétravail : les marchands d'ameublements de bureau font des affaires d’or

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Avec le télétravail, la demande pour l'ameublement de bureau a explosé.

Avec le télétravail, la demande pour l'ameublement de bureau a explosé.

Photo : Getty Images / Bulgac

Pierre-Alexandre Bolduc

La pandémie a forcé des milliers de personnes à travailler de la maison. Et il semblerait que plusieurs en aient assez de travailler sur la table de la cuisine, puisque les marchands de fournitures et d'ameublements de bureau font de véritables affaires d'or depuis le mois de mars.

En le regardant, on peut facilement deviner que le directeur général du Bureau en gros de Lévis, Pierre Drouin, a un large sourire derrière son masque. Depuis le mois de mars, les ventes d’ordinateurs, d’imprimantes, de cartouches et d’à peu près tous les articles de bureau ont explosé.

Pierre Drouin est le directeur général du magasin Bureau en gros de Lévis

Pierre Drouin est le directeur général du magasin Bureau en gros de Lévis.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Les télétravailleurs sont venus s’équiper. Et au cours des dernières semaines, ce sont les étudiants qui sont venus s’arracher les produits pour s’installer à la maison.

Ç'a été vraiment de l'ameublement ; les chaises, les meubles de bureau parce que les entreprises ont donné un certain montant à leurs employés pour venir acheter de l'ameublement, lance Pierre Drouin. Ç'a été vraiment des mois incroyables pour nous.

Les ventes de certains départements ont doublé ou triplé.

Pierre Drouin, directeur général, Bureau en gros de Lévis

Un changement de clientèle

Le vice-président d’Ameublement Bureau de la Capitale, Pierre-Antoine Garneau, a vu sa clientèle complètement changer. Avant la pandémie, il vendait surtout en gros à des petites et moyennes entreprises, mais le télétravail a envoyé tous les employés et des milliers de fonctionnaires à la maison.

Résultats : beaucoup plus de clients individuels se présentent à son magasin pour acheter des chaises de travail ergonomiques.

On est passé de quelques fauteuils par jour à des journées de 25 à 40 fauteuils.

Pierre-Antoine Garneau, vice-président, Ameublement Bureau de la Capitale
Pierre-Antoine Garneau est le vice-président d’Ameublement Bureau de la Capitale

Pierre-Antoine Garneau est le vice-président d’Ameublement Bureau de la Capitale

Photo : Radio-Canada

Les gens s'assoient dans leur chaise droite de cuisine en se disant : "C'est correct; je vais travailler ici sur le coin de la table, ça va être convenable." Mais après un certain temps, c'est : "Ah! J'ai un peu mal dans le dos, un peu mal dans le cou..."

L’entrepreneur raconte que plusieurs de ses clients se sont maintenant résolus à s’installer pour encore plusieurs mois à la maison et décident d’investir.

Des ruptures de stock

On a été vidé de tous nos casques d'écoute. Aussitôt qu'il y en avait en distribution de disponibles, on achetait. Ç'a été vraiment le produit numéro un. On en a manqué. On avait des listes en attente! raconte la directrice en marketing de Coop Zone, Sonia Giroux.

Sonia Giroux est la directrice marketing et communication secteur informatique chez Coop Zone

Sonia Giroux est la directrice marketing et communication, secteur informatique, chez Coop Zone.

Photo : Radio-Canada

Pendant plusieurs semaines, Sonia Giroux a vécu une véritable course à l’approvisionnement. Tous ses compétiteurs s’arrachaient la marchandise. Certains produits ont connu des hausses de vente entre 35 et 90 %.

On a eu des ruptures d'inventaire. On achetait tout ce qui était possible d'acheter qu'on trouvait dans la distribution.

Sonia Giroux, directrice marketing et communications, secteur informatique, Coop Zone

Les casques d'écoute, les webcams ; les gens n'étaient pas équipés nécessairement d'une caméra. On a besoin d'un deuxième écran pour le télétravail. On a besoin d'un clavier externe et d'une souris. Parce que le clavier du portable, c'est pas toujours le fun de travailler là-dessus des heures et des heures.

Coop zone a manqué de casques d'écoute au cours des derniers mois.

Coop Zone a manqué de casques d'écoute au cours des derniers mois.

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !