•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Metro Vancouver songe à installer un système d'alarme de plus au barrage Cleveland

Le barrage Cleveland.

L'eau s'écoulant du barrage Cleveland de North Vancouver.

Photo : Philippe Moulier/Radio-Canada

Radio-Canada

Metro Vancouver songe à améliorer les systèmes d'alarme de ses barrages à la lumière du déversement inopiné du barrage Cleveland qui a coûté la vie à un pêcheur la semaine dernière à North Vancouver, explique son commissaire, Jerry Dobrovolny, dans un communiqué publié lundi. De plus, lundi soir, les vannes du barrage seront ouvertes, et ce jusqu'à la fin de l'hiver.

Les barrages de Seymour Falls et Cleveland, les deux barrages gérés par Metro Vancouver, ne sont pas équipés de système d'alarme pour prévenir ceux qui sont en aval en cas de déversement accidentel.

Dans le cadre de son enquête sur l'incident de jeudi, Metro Vancouver examine les divers moyens d'améliorer les systèmes d'alarme de ses barrages pour y incorporer un tel système.

Jeudi, le barrage de Cleveland a libéré un grand volume d'eau sans avertissement lorsque les vannes de l'évacuateur se sont ouvertes pendant des travaux d'entretien. L'enquête se poursuit, mais Jerry Dobrovolny affirme qu'ils sont certains que l'anomalie n'est pas le résultat d'un acte de terrorisme, de sabotage ou à des intentions malveillantes.

Au moment de l'incident, cinq personnes pêchaient en aval sur les rives de la rivière Capilano. Elles ont été surprises par la crue soudaine et l'une d'entre elles est décédée. De plus, des recherches se poursuivent pour retrouver un homme toujours porté disparu, selon la Gendarmerie royale du Canada.

Au moment de l'incident, la priorité a été de fermer les vannes de l'évacuateur et de s'assurer de la sécurité et de l'intégrité du barrage, explique Jerry Dobrovolny.

Il note qu'une des fonctions clefs du barrage est de réguler le niveau de l'eau du lac en amont du barrage et de la rivière en aval.

Vu l'arrivée de l'automne et puisque nous attendons des pluies abondantes, nous avons décidé d'ouvrir les vannes de l'évacuateur du barrage dès lundi soir afin d'abaisser le niveau du lac sous la crête du barrage, le tout pour que les vannes puissent être mises hors service d'ici la fin du week-end, explique Jerry Dobrovolny. Il soutient que du personnel additionnel sera en poste pour surveiller l'opération.

Les vannes resteront hors ouvertes pour l'hiver et des fluctuations du niveau de la rivière sont à prévoir selon les précipitations et les besoins opérationnels du barrage.

Naturellement, nous sommes préoccupés avant tout par l'impact de cet incident sur la vie humaine et sur la peur et l'anxiété causée aux utilisateurs du parc, affirme M. Dobrovolny. Les recommandations résultant de notre enquête garderont ceci en tête, car nous voulons pouvoir démontrer que nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour qu'un tel incident ne se reproduise pas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !