•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les municipalités seront compensées pour les dépenses liées à la pandémie

Le maire de Val-d'Or Pierre Corbeil, répond à des questions devant les micros des journalistes dans la salle du conseil.

Le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil (archives)

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Les municipalités de l’Abitibi-Témiscamingue se partageront plus de 9,1 millions de dollars pour atténuer les impacts financiers de la pandémie de la COVID-19.

Dans le Nord-du-Québec, l’aide totale se chiffre à 1,4 million de dollars. Ce support fait partie d’une enveloppe de 800 millions de dollars annoncée par le gouvernement du Québec et financée à parts égales avec le gouvernement du Canada.

Grâce à cette aide, les municipalités pourront couvrir directement les dépenses occasionnées par la pandémie, notamment l’adaptation des bâtiments ou encore l’opération des camps de jour municipaux. Le soutien vient également compenser des pertes de revenus, comme celle des amendes, des stationnements ou encore des permis et droits sur les mutations immobilières.

Pour chaque municipalité, le montant de l’aide a été déterminé en fonction de leur poids démographique, mais aussi des dépenses réelles qu’elles ont déclarées. Les municipalités pourront aussi utiliser cette aide dans leur exercice financier 2020 ou 2021.

Pour la Ville de Val-d’Or, l’aide pourrait tourner autour de 2 millions de dollars, avance le maire Pierre Corbeil.

On attend la lettre de confirmation et les détails des versements, précise-t-il. Mais c’est un montant pour les deux années et on est juste à la deuxième vague. Quelle sera la suite l’an prochain? Il faut être prudents avec ça. Oui, ça va couvrir les frais engagés jusqu’ici, mais est-ce qu’il y en aura d’autres? C’est l’avenir qui va nous le dire.

Le maire de Malartic, Martin Ferron, se réjouit de voir que l’aide annoncée tient compte d’un portrait fidèle des besoins de sa municipalité. Il s’attend à recevoir entre 100 000 $ et 150 000 $, ce qui facilitera la préparation du prochain budget.

C’est assez réaliste de nos besoins réels, affirme-t-il. Ça va nous permettre de ne pas faire de déficit pour l’année en cours et d’utiliser un montant résiduel pour la préparation de notre budget 2021. On est déjà dans le processus et on va être prêts pour une deuxième ou une troisième vague. Tout est en place pour qu’on présente un budget sans augmentation de taxes pour nos citoyens et commerces.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !