•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Repêchage de la LNH : qui sont les plus beaux espoirs en Outaouais et à Ottawa?

L'attaquant Hendrix Lapierre sur la patinoire du Centre Georges-Vézina lors d'un match opposant les Saguenéens de Chicoutimi aux Cataractes de Shawinigan.

Le Gatinois Hendrix Lapierre devrait être repêché en première ronde, mardi soir (archives).

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Ils s'étaient imaginés sous les projecteurs du Centre Bell, à Montréal, entourés des membres de leur famille pour vivre ce moment auquel ils rêvent depuis des années. C'est plutôt de façon virtuelle que les meilleurs espoirs de la cuvée 2020 vivront le repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) cette année.

Parmi eux, on retrouve plusieurs hockeyeurs ayant un lien avec la région d'Ottawa-Gatineau. L'attaquant des Saguenéens de Chicoutimi, Hendrix Lapierre, est le plus bel espoir en provenance de Gatineau.

Maintenant que ça approche, la fébrilité est là. C'est sûr que ça va être une très belle journée pour moi, reconnaît le jeune homme de 18 ans.

Classé 13e en Amérique du Nord par la Centrale de recrutement de la LNH, il pourrait certainement être encore disponible lorsque les Canadiens de Montréal effectueront leur choix, au 16e rang.

C'est un rêve de ti-cul de se faire repêcher avec n'importe quelle équipe, mais si c'est Montréal, je vais être vraiment content. Si c'est une autre organisation, je vais être très content aussi

Hendrix Lapierre, attaquant des Saguenéens de Chicoutimi

Certains analystes le voient toutefois chuter en deuxième ronde en raison de ses antécédents médicaux. Lapierre n'a disputé que 19 matchs la saison dernière à cause d'une blessure au cou.

Je me sens très bien, je suis rétabli à 100% , assure toutefois le joueur des Saguenéens.

« Je veux juste être repêché »

Le gardien de but des Olympiques de Gatineau, Rémi Poirier, pensait vivre le repêchage au mois de juin, mais ne sera pas trop déçu d'avoir dû patienter s'il entend son nom mercredi lors de la deuxième phase du repêchage.

C'est quelque chose que j'attends depuis un bon bout, depuis que la saison dernière s'est terminée, alors je suis super excité, affirme-t-il.

Un gardien de but, au hockey, regarde devant lui pendant un exercice sur la patinoire

Le gardien des Olympiques, Rémi Poirier (archives).

Photo : Radio-Canada

Rémi Poirier figure au 13e échelon des meilleurs gardiens en Amérique du Nord. Il ne s'attend pas à être choisi dans les trois premières rondes et ça ne le dérange pas du tout.

J'ai toujours été sous-estimé dans ma carrière donc ça ne me dérange pas. Quand je regarde d'autres gardiens qui ont fait de bonnes carrières dans la Ligue nationale, ce n'est pas toujours des choix de première ronde, fait valoir le jeune gardien de but.

Quant à Xavier Simoneau, il ne désespère pas même s'il a été ignoré par les 31 équipes du circuit Bettman l'an dernier. Le natif de Saint-André-Avellin a récolté 89 points en seulement 61 matchs avec les Voltigeurs de Drummondville l'an dernier.

C'est un rêve d'entendre ton nom au repêchage, mais ce n'est pas parce que tu es repêché que tu vas jouer dans la LNH, relativise le centre de 19 ans.

Considérant son âge et son petit gabarit à 5 pieds et 7 pouces, il sait que ses chances sont maigres, mais ça ne change en rien son objectif à long terme.

Si je ne me fais pas repêcher, c'est sûr que mon chemin n'arrête pas là , prévient Simoneau.

Les 67 d'Ottawa bien représentés

Du côté des pépites de l'équipe junior de la capitale nationale, l'attente ne devrait pas être trop longue.

Nommé meilleur joueur de la saison écourtée de la Ligue de hockey junior de l'Ontario (OHL) en 2020, le centre Marco Rossi pointe du nez au 5e rang des meilleurs patineurs du continent nord-américain.

Un joueur de hockey transporte la rondelle à la ligne bleue devant un juge de ligne attentif

L'attaquant Marco Rossi est un des 5 meilleurs espoirs nord-américains en vue du repêchage de la LNH (archives).

Photo : Gracieuseté de Valerie Wutti / 67 d'Ottawa

L'impressionnant total de 120 points récoltés par l'Autrichien en 56 matchs la saison dernière devrait suffire à convaincre une équipe de le sélectionner parmi les 10 premiers.

Son coéquipier Jack Quinn devrait également sortir en première ronde. Le natif de Cobden en Ontario présentait une fiche de 89 points en 62 rencontres la saison dernière.

Les recruteurs de la LNH le placent au 9e rang du classement des hockeyeurs ayant évolué en Amérique du Nord en 2019-2020.

Avec les informations de Catherine Gignac et Kim Vallière

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !