•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alcool, bars et restaurants : des restrictions dès mercredi dans la région de Winnipeg

Le Manitoba compte 51 nouveaux cas de COVID-19

Deux hommes sont assis à une table, avec une bonne distance entre eux.

Le ministre de la Santé, Cameron Friesen, et le médecin hygiéniste en chef, Brent Roussin, lors d'une conférence de presse portant sur la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / David Lipnowski

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alors que le Manitoba compte 51 nouveaux cas de COVID-19 lundi, la province annonce de nouvelles ordonnances de santé publique pour les restaurants et les bars de la région de Winnipeg.

À compter de 18 h, le 7 octobre, il sera interdit aux bars et restaurants de servir de l’alcool entre 22 h et 9 h le lendemain. Les clients devront quitter les lieux à 23 h, au plus tard.

Les restaurants détenteurs d’un permis d’alcool ne pourront pas servir de nourriture à compter de 23 h, mais les ventes à emporter et les livraisons seront permises.

Le personnel d’un bar ou d’un restaurant devra aussi prendre en note le nom des personnes qui entrent dans l’établissement et conserver cette information pendant 21 jours, afin de faciliter la recherche de contacts de personnes infectées ayant fréquenté l’endroit.

Plusieurs autres mesures seront imposées :

  • Les tables devront être distantes de deux mètres ou séparées par une barrière physique

  • Un maximum de 10 personnes pourra s’asseoir à une table

  • Les buffets demeurent interdits

  • La chicha demeure interdite

  • Les clients ne pourront pas déplacer des tables ou des chaises

  • Les clients devront rester assis, à moins qu’ils aillent aux toilettes, qu’ils jouent à la loterie vidéo, ou qu’ils doivent parler aux employés

  • Il sera interdit de danser.

Ces mesures seront en vigueur tant que Winnipeg et la région environnante seront désignées par le code orange, pour restrictions, dans le système d’intervention en cas de pandémie de la province, explique le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin.

Il ajoute que la province prépare des mesures pour assurer une réduction du bruit dans les bars et restaurants. La musique forte, par exemple, pousse les gens à parler plus fort et à postillonner, selon le Dr Roussin. Ces gouttelettes peuvent transmettre le virus, dit-il. Ces nouvelles règles seront dévoilées plus tard.

Les cas annoncés aujourd’hui portent à 2191 le total de cas décelés dans la province depuis le début de la pandémie. Le taux de positivité sur 5 jours s’établit à 2,4 %.

Voici les faits saillants :

  • Nombre de cas actifs aujourd’hui : 739

  • Personnes guéries à ce jour : 1429

  • Personnes à l’hôpital : 23, dont 6 aux soins intensifs

  • Nombre de décès attribuables à la COVID-19 : 23.

Répartition des nouveaux cas de COVID-19 par région sanitaire  :

  • Winnipeg : 35

  • Santé Sud : 3

  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 12

  • Nord : 1

Depuis le début février, 194 698 tests de dépistage de la COVID-19 ont été effectués au Manitoba, dont 2314 vendredi, 2070 samedi et 1235 dimanche.

Des expositions possibles ont aussi eu lieu aux endroits suivants :

  • L’École IQRA, située au 404, Web Place, à Winnipeg, les 22, 23, 25 et 28 septembre. Aucun élément de l’enquête de la santé publique ne permet de conclure qu’il y aurait eu transmission dans l’école ou que l’infection a été acquise à l’école. La santé publique contacte les personnes ayant été en contact étroit avec la personne infectée et un groupe fixe de l’école reçoit de l’enseignement à distance.
  • L’École Stonewall Collegiate, située au 297, 5e Rue Ouest, à Stonewall, les 28 et 29 septembre. Selon l’enquête de la santé publique, l’infection n’a pas été acquise à l’école. Les autorités contactent les personnes ayant été en contact étroit avec la personne infectée et recommandent l’auto-isolement.
  • Un cas a été confirmé au Collège Louis-Riel, au 585, rue Saint-Jean-Baptiste, à Winnipeg, le 28 septembre. La province juge que le risque d’exposition est faible. L'infection n’a pas été acquise à l’école.
  • Des expositions sont aussi possibles en lien avec le restaurant Chaise Corydon, situé au 691, avenue Corydon, à Winnipeg, durant une soirée privée ayant eu lieu le 26 septembre de 23 h 30 à 1 h dans le salon avec bar et patio situé à l’étage.

Doubler le nombre de centres de dépistage à Winnipeg

Le ministre de la Santé Cameron Friesen indique que le gouvernement prend au sérieux les préoccupations de Manitobains, et des Winnipégois en particulier, qui attendent plusieurs heures pour obtenir un test de dépistage de la COVID-19.

Ainsi, il s’engage à doubler le nombre de cliniques de dépistage à Winnipeg dans les prochaines semaines. Il précise qu’un nouveau centre pourrait ouvrir dans une semaine ou deux.

Nous continuons de nous concentrer sur l’expansion des tests de dépistage mobiles, ajoute le ministre. Il dit que la province a désigné une personne pour coordonner ces efforts.

Il soutient que le public verra des améliorations aux centres de dépistage dans les prochains jours.

Si le Manitoba éprouve des difficultés quant au temps d’attente pour les tests de dépistage, c’est un problème qui existe partout au pays, souligne M. Friesen.

Plus forte hausse hebdomadaire des cas

Le Manitoba a enregistré sa plus forte hausse hebdomadaire de cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie en septembre, selon un nouveau rapport.

Au cours de la semaine du 20 au 26 septembre, les autorités sanitaires ont confirmé 295 cas du nouveau coronavirus. Le record précédent, de 272 nouveaux cas en une semaine, a été établi lors de la semaine du 16 au 22 août.

Quatre-vingt pour cent des nouveaux cas de cette semaine de septembre étaient situés à Winnipeg.

La province n’a pas publié de données sur la semaine du 27 septembre.

Les rapports hebdomadaires de la province sont publiés avec une semaine de retard, et les chiffres ne correspondent pas toujours aux rapports quotidiens, vu que les autorités sanitaires ajustent régulièrement les données.

Le Dr Roussin prend un ton grave pour souligner que la hausse de cas actuelle est accompagnée par une augmentation des hospitalisations. Alors que nous voyons de plus en plus de cas, nous voyons des conséquences moins communes, des personnes plus jeunes qui sont hospitalisées, même aux soins intensifs, dit-il.

Les personnes hospitalisées au Manitoba en ce moment ont entre 17 et 88 ans. Cela inclut des personnes dans la vingtaine, dans la trentaine et dans la quarantaine, souligne-t-il.

Nous savons que cette infection peut être importante et qu’elle peut affecter des personnes de tous les âges, ajoute-t-il.

Il est trop tôt, ajoute-t-il, pour savoir si les restrictions imposées dans la région de Winnipeg depuis une semaine ont un effet. Il note cependant qu’il n’y a pas une croissance exponentielle des infections dans la capitale, ce qui est un bon signe.

Le médecin hygiéniste en chef continue d’encourager fortement les Manitobains à mettre en oeuvre les mesures sanitaires de base pour éviter de propager la COVID-19.

Mesures sanitaires de base :

  • Restez à la maison si vous êtes malade;

  • Lavez-vous les mains ou désinfectez-les souvent;

  • Toussez et éternuez dans votre coude;

  • Respectez la distanciation physique avec les gens qui ne vivent pas avec vous ;

  • Portez un masque si la distanciation physique n’est pas possible;

  • Réduisez vos contacts à l’extérieur de votre foyer;

  • Évitez les endroits fermés et les espaces bondés.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !