•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La popularité des parcs provinciaux pousse le Manitoba à revoir les installations

Un lever de soleil sur le lac Mantario à la fin septembre.

Un lever de soleil sur le lac Mantario à la fin du mois de septembre. Le sentier Mantario a été populaire auprès des randonneurs cet automne.

Photo : Radio-Canada / Bartley Kives

Radio-Canada

L'augmentation de l’achalandage dans les parcs provinciaux pousse Parcs Manitoba à élaborer une nouvelle stratégie pour la création de sentiers et à apporter des changements immédiats à certains lieux hautement fréquentés.

Les activités de plein air gagnent en popularité depuis des années, mais les restrictions entourant la pandémie de COVID-19 ont amené la population manitobaine à explorer la nature de sa province en nombre sans précédent, constate le chef de l'interprétation à Parcs Manitoba, Sloan Cathcart.

Cette tendance s'accentue d'année en année, mais la pandémie l'a certainement accrue, soutient Sloan Cathcart. 

L'utilisation fréquente des sentiers de randonnée d'une journée, des terrains de camping dans des régions sauvages et des itinéraires de canotage sont de bon augure pour la santé des Manitobains, croit-il. Toutefois, cela a aussi révélé les insuffisances de l'infrastructure dans les parcs provinciaux et la nécessité d'y apporter des améliorations. 

Un stationnement qui déborde de voitures au début du sentier Mantario le 6 septembre.

Le stationnement au début du sentier Mantario le 6 septembre. Le sentier de 63 kilomètres a été très fréquenté cet été.

Photo : Cindy Reynolds / Facebook

La majorité des sentiers, des itinéraires de canotage et des terrains de camping au Manitoba ont été créés dans les années 1970 et 1980, lorsque le réseau des parcs provinciaux a été considérablement élargi, rappelle Sloan Cathcart.

Depuis, la construction de sentiers est en grande partie réalisée par des organisations bénévoles, tandis que la province a du mal à maintenir les infrastructures existantes.

Sachant que la majeure partie de nos réseaux de sentiers ont été construits il y a longtemps, nous examinons comment ils sont utilisés et comment les changements se sont produits au fil des ans.

Une citation de :Sloan Cathcart, chef de l'interprétation à Parcs Manitoba

Il donne un exemple à cet effet : En hiver, nous voyons beaucoup plus de randonneurs. Il y a des décennies, il n'y avait que des skieurs. Donc, nous n'avons que des pistes de ski. Mais maintenant, nous voyons des randonneurs partout [en hiver].

Plus de terrains de camping, plus de sentiers

Parcs Manitoba veut donc se doter d'une nouvelle stratégie en vue de créer de nouveaux sentiers pédestres, de nouvelles routes de randonnées et avoir une meilleure gestion des zones à grande fréquentation.

Pour ce faire, le personnel des parcs s'apprête à passer en revue les sentiers, les itinéraires de canotage et les emplacements de camping à travers la province. 

Sloan Cathcart espère que cette révision orientera la province vers le financement nécessaire pour la création de nouvelles infrastructures en plein air et l'élaboration de solutions pour le maintien des infrastructures existantes. 

Bien que cette nouvelle stratégie ne soit pas complètement mise en place avant 2021, Parcs Manitoba prévoit des améliorations immédiates pour les zones très fréquentées du parc provincial Whiteshell, annonce Sloan Cathcart.

Le stationnement du sentier Hunt Lake devrait être agrandi cet automne, dit-il, et la province envisage de fermer certains campings qui ont été surutilisés dans la région du lac Caddy pour permettre à la forêt de se régénérer. D'autres terrains de camping pourraient toutefois voir le jour dans cette région.

Sloan Cathcart ajoute que la province aimerait améliorer les infrastructures pour permettre de faire du camping sauvage dans le centre et le nord du Manitoba, régions qui ont également accueilli plus de visiteurs au courant de l’été.

Une des priorités est de créer des emplacements de camping appropriés, offrant des boîtes de rangement pour la nourriture à l'épreuve des ours, des toilettes et des tables de pique-nique, le long de la boucle de randonnée des chutes de Kwasitchewan, au nord de Wabowden, dit Sloan Cathcart.

De nouveaux sentiers et de nouveaux emplacements de camping pourraient aussi voir le jour dans les parcs provinciaux Duck Mountain et Grass River.

Avec les informations de Bartley Kives

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !