•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mosaic et la Banque alimentaire de Regina s’associent pour soutenir les familles

Une variété de produits alimentaires dans un réfrigérateur commercial.

Le président de l’organisme précise que l’objectif de la banque alimentaire est actuellement de nourrir près de 13 000 familles par mois (Archives).

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Bouillon

Radio-Canada

L'entreprise Mosaic et la Banque alimentaire de Regina s'unissent pour lancer un défi visant à amasser des dons alimentaires pour les familles à faible revenu de Regina.

Le Mosaic Million Meal Challenge for Regina families entend garantir près d’un million de repas pour les familles de la capitale au cours du mois d’octobre, alors que la crise de la COVID-19 a ralenti la collecte de dons alimentaire de certains organismes caritatifs de la province.

Selon l’organisme de Regina, l’insécurité alimentaire dans la capitale a augmenté de plus de 100 % dans la dernière année et la demande pour obtenir des denrées a grimpé de 46 % dans les banques alimentaires de la ville.

Nous accueillons trois fois et demie plus de personnes que d’habitude, et des gens que nous n’avions jamais vus auparavant. Plus de deux personnes sur cinq que nous servons sont des enfants, dit le président de la Banque alimentaire de Regina, John Bailey.

Le président de l’organisme précise que l’objectif du défi est actuellement de nourrir près de 13 000 familles par mois.

Pour lancer la campagne, le stade Mosaic, partenaire du défi, a déjà fait un don de 150 000 repas à l'organisme.

La Banque alimentaire organise, le10 octobre, une collecte de denrées alimentaires au volant pour ceux qui souhaitent faire des dons.

Une situation différente à Lac La Ronge

Si la demande pour l’aide alimentaire semble avoir augmenté à Regina, ce n’est pas le cas dans toutes les autres municipalités.

La banque alimentaire de Lac La Ronge a vu ses demandes d’aide alimentaire baisser au cours des derniers mois marqués par la pandémie de la COVID-19.

Selon Trudy Connor, la présidente du Conseil d’administration de l’organisme de Lac La Ronge, la prestation canadienne d’urgence a aidé de nombreuses familles dans la région.

La réserve autochtone de Lac La Ronge et la communauté Métis ont aussi joué un rôle, dit-elle.

Les groupes communautaires ont aidé comme ils ont pu. La banque alimentaire a dû fermer pendant un temps [jusqu’en juillet] [...], quand on a rouvert, on a pensé que les demandes allaient augmenter, mais on avait moins de demandes qu’avant la crise de la COVID-19.

Trudy Connor croit que les demandes pour avoir droit à l’aide alimentaire pourraient reprendre si le gouvernement fédéral arrête ses prestations d’aide aux Canadiens.

On s’attend à ce que ça arrive éventuellement, mais pour l’instant, ce n’est pas encore arrivé, dit-elle

Avec les informations de Jean-Baptiste Demouy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !