•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une oeuvre en honneur de Viola Desmond à New Glasgow

La femme d'affaires Viola Desmond, figure emblématique dans la lutte pour les droits civiques au Canada.

Viola Desmond, figure emblématique dans la lutte pour les droits civiques au Canada.

Photo : Banque du Canada

Radio-Canada

Une installation d'oeuvres d'art en honneur de Viola Desmond sur le bâtiment dans lequel elle a posé son geste le plus important contre les inégalités raciales au Canada est presque complétée.

Viola Desmond, une Afro-Néo-Écossaise devenue icône des droits civiques qui est commémorée sur les billets de 10 dollars, avait refusé de quitter son siège au Roseland Theatre, à New Glasgow en Nouvelle-Écosse, le 8 novembre 1946.

Ce cinéma, à l'époque ségrégationniste, reléguait les Noirs au balcon, pendant que le parterre était réservé aux Blancs. Mme Desmond, qui était myope, s'était assise au parterre et avait refusé de s'en aller.

Diverses oeuvres d'art représentant Viola Desmond et son histoire sont affichées sur les murs extérieurs d'un bâtiment en briques construit dans les années 1910.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une photo prise en 2020 de l'installation d'art public honorant Viola Desmond sur le bâtiment qui abritait le cinéma Roseland, à New Glasgow, en Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Courtoisie de MacGillivray Injury and Insurance Law

Cette esthéticienne et entrepreneure originaire du nord d’Halifax avait été traînée de force à l'extérieur du théâtre par la police, retenue pendant 12 heures en prison et avait reçu une amende.

Ce n'est que 63 années plus tard que le gouvernement néo-écossais a présenté des excuses et demandé pardon à Mme Desmond, décédée en 1965.

Le cabinet MacGillivray Injury and Insurance Law était responsable du concours pour l'oeuvre d'art, qui meublera une des façades de cet établissement nouvellement rénové.

Plus de 400 oeuvres ont été soumises au concours. Parmi celles qui ont été sélectionnées, plusieurs dépeignent Viola Desmond derrière les barreaux.

Chacune des pièces choisies a été photographiée et envoyée dans une manufacture européenne, où elles ont toutes été imprimées sur des panneaux.

Ce bâtiment, qui rappelle depuis plusieurs décennies les injustices raciales, a maintenant été transformé en un lieu d'espoir, de paix, d'unité, de diversité, mais surtout d'inclusion, a estimé Henderson Paris, le directeur du Viola Commemorative Committee.

Une femme âgée assise dans un fauteuil roulant exhibe fièrement le billet de 10 dollars canadiens où on voit l'effigie de Viola Desmond à la verticale.

Wanda Robson exhibe un 10 dollars à l'effigie de sa soeur, Viola Desmond, lors du dévoilement du nouveau billet de banque le 8 mars 2018 à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

L'histoire de Viola Desmond a été oubliée pendant un demi-siècle, mais a récemment été popularisée. Un timbre a été conçu en son honneur et un traversier d’Halifax porte son nom, tout comme un parc de Toronto et une rue à Montréal.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.