•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : L’Ontario rapporte 566 nouveaux cas et réduit ses arriérés de dépistage

Chargement de l’image

Le système de traitement des dépistages accuse un arriéré de plus de 78 000 tests.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La progression du virus ralentit légèrement en Ontario. La province rapporte 566 nouveaux cas de COVID-19 et 534 nouvelles guérisons.

Le nombre de nouveaux malades dépasse celui des nouveaux guéris pour une 32e journée consécutive, confirmant encore une fois la hausse des cas actifs. Mais cette hausse est la plus faible que l’on ait vu depuis presque un mois.

Selon les données de la santé publique, l’Ontario compte présentement 5405 cas actifs connus sur son territoire, et le nombre de cas recensés depuis le début de la crise est désormais de 51 199.

Santé Ontario recense aussi 4 nouveaux décès et ajoute 3 autres décès à son bilan total, ces derniers étant liés à des cas de COVID-9 survenus au printemps et pendant l'été.

Cette différence s’explique par une rectification des données par les autorités sanitaires. Les trois décès ajoutés au bilan concernent des cas qui sont survenus ce printemps et durant l’été et qui sont maintenant comptabilisés dans les statistiques à la suite d’une initiative de nettoyage des données.

La ministre de la Santé de l'Ontario, Christine Elliott, a souligné dans un tweet que 62 % des cas rapportés dimanche matin concernent des personnes de moins de 40 ans.

Les bureaux de santé publique de Toronto, Peel et Ottawa restent ceux qui enregistrent les plus fortes progressions avec respectivement 196, 123 et 81 nouveaux cas.

Au cours des dernières 24 h, l’Ontario a réalisé près de 40 000 tests de dépistage au coronavirus, et a rattrapé en partie son retard sur les tests présentement en attente de résultat. Samedi, un record de 91 322 tests étaient en cours d’analyse. Ce dimanche, ce chiffres est passé en dessous de 79 000.

Selon le ministère de la Santé de l'Ontario, le passage aux tests sur rendez-vous seulement permettra au réseau de laboratoires de la province de faire face à ses arriéré de tests.

Samedi était le dernier jour où les centres de dépistage de COVID-19 acceptaient les visites sans rendez-vous. À partir de mardi, toute personne en Ontario qui souhaite passer un test devra prendre rendez-vous dans un clinique ou dans les pharmacies autorisées.

Santé publique Toronto réduit la portée de ses enquêtes de traçage

Pendant ce temps, la flambée du nombre de cas de COVID-19 à Toronto a incité le bureau de santé publique local à réduire ses efforts de recherche des contacts à partir de samedi, alors que le resserrement des restrictions de santé publique est entré en vigueur dans certaines des autres régions les plus touchées de la province.

La santé publique de Toronto a déclaré que l'augmentation rapide du nombre de cas a rendu nécessaire un « changement stratégique » dans son approche de recherche de ceux qui auraient pu être en contact avec des patients atteints de la COVID-19.

Les enquêtes approfondies seront dorénavant réservées aux gens en milieux collectifs à haut risque - écoles, garderies, refuges, foyers soins de longue durée, a indiqué le conseiller municipal Joe Cressy.

Celui-ci a ajouté qu'il s'agissait d'une solution qu'il espère temporaire face au nombre croissant de cas dans la métropole. Pour simplifier, le nombre d'épidémies (...) a obligé la santé publique à adapter ses processus.

La porte-parole de la santé publique de la ville, Lenore Bromley, a tenu à expliquer que des enquêtes de traçage des contacts continuaient à être effectuées pour tous les gens atteints de la COVID-19, mais que celles-ci avaient été simplifiées afin de faire face au volume croissant.

Vendredi, la médecine hygiéniste de Toronto, Dr Eileen de Villa, a présenté une longue liste de mesures potentielles alors qu'elle urgait le gouvernement provincial à prendre des mesures plus radicales dans ses efforts pour lutter contre la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !