•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Remparts : une défaite et de l’incertitude pour commencer la saison

Deux équipes de hockey sur une patinoire dans un aréna

Malgré une bonne présence sur la glace au cours du match, les Remparts ont perdu en prolongation.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Capovilla

Les Remparts n’ont pas joué de chance dans une défaite de 4-3 en prolongation lors de leur match d’ouverture, samedi au Centre Vidéotron. Mais c’est davantage l’annonce que doit faire le premier ministre François Legault lundi sur les sports d’équipe en zone rouge qui a retenu l’attention au terme de cette défaite.

Les Remparts ont d’échappé un match qu’ils auraient dû gagner face aux Tigres de Victoriaville. Un match qu’ils ont dominé devant plus de 18 000 sièges vides alors que la reprise du hockey junior majeur se fait à huis clos dans les arénas du Québec.

Après avoir expliqué que son équipe avait eu ses chances et qu’il était tout de même très satisfait de la performance de ses joueurs, l'entraîneur-chef Patrick Roy a dû faire face à l’éléphant dans la salle de presse Marc Simoneau du Centre Vidéotron.

La rumeur court que la pratique des sports d’équipes serait interdite dans les zones rouges, ce qui pourrait contrecarrer les plans des Remparts.

Une équipe de hockey sur leur banc dans l'aréna.

Le banc des Remparts devant des estrades complètement vides... ne serait-ce que pour quelques personnes et des spectateurs en carton géant.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Capovilla

Ça fait un mois qu'on se prépare et qu’on est dans une bulle, que nos gars vont à l’école ici, au Centre Vidéotron, et font tout ce qu’ils peuvent pour ne pas attraper le virus. Alors c’est sûr que ce serait très décevant que nos gars soient affectés par ça, a admis l’entraîneur-chef des Remparts.

Prêt à toute éventualité

Quelques minutes avant que son entraîneur ne prenne la parole, Thomas Caron, nouveau capitaine des Remparts, venait tout juste d'expliquer les sacrifices que lui et ses coéquipiers font depuis des semaines pour être en mesure de sauter sur la glace chaque jour.

Quand je quitte ma pension, je ne vais nulle part d’autre qu’à l’aréna, explique le joueur de 20 ans.

Je ne vais pas magasiner, je ne suis pas sorti pour aller manger. Tous les gars font la même affaire. On va attendre de voir ce que la santé publique va dire, a ajouté l’auteur d’un doublé contre les Tigres.

Le président des Remparts, Jacques Tanguay - qui a regardé le match assis au beau milieu d’une marée de sièges vides - ne sait pas ce qui attend son équipe après le match de dimanche face à l’Océanic à Rimouski, mais il se dit toutefois prêt à toute éventualité.

Des personnes en carton dans les estrades d'un aréna.

La foule était absente, mais pas le sens de l'humour pour encourager les joueurs.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Capovilla

On va juste faire respecter ce qu’on va nous demander dans les prochaines semaines et les prochains mois. La ligue va faire le maximum possible pour qu’on puisse continuer à pratiquer, mais si la seule solution, c’est de mettre ça à off pour une certaine période de temps, on va suivre les instructions.

On est mieux de faire les sacrifices à faire aujourd’hui pour nous permettre de recommencer comme avant.

Jacques Tanguay, président des Remparts de Québec

Dans ce contexte, jouer le match d’ouverture de la saison sans aucun spectateur était un moindre mal, même si l’énergie de la foule aurait pu faire la différence dans ce genre de match où les Remparts ont clairement eu le dessus.

C’est sur qu’avec la foule, ça vient plus naturellement d’apporter de l’énergie, consent le joueur Thomas Caron. Mais les gars sont tous prêts et on est dans le même bateau. Tout le monde s’encourage. On est là, chacun pour l’autre. Ça va être comme ça tout l’hiver.

La saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec a débuté vendredi. Si jamais les sports d'équipe devenaient interdits en zone rouge, le commissaire Gilles Courteau a expliqué que les matchs annulés pourront être repris au cours de la saison.

D'autres sièges vides du Centre Vidéotron, samedi, lors du match.

D'autres sièges vides du Centre Vidéotron, samedi, lors du match.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Capovilla

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !