•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les organismes patrimoniaux du Manitoba décrient un manque de leadership et de financement

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Vieux livres empilés

Des milliers de documents, certains vieux de 300 ans, sont à l'abri dans les voûtes du Centre du patrimoine de Saint-Boniface.

Photo : Radio-Canada

Les organismes de préservation du patrimoine du Manitoba ont participé virtuellement, cette semaine, au premier Sommet sur le patrimoine de la province. Les principales préoccupations exprimées lors de la rencontre étaient le manque de leadership et de financement, ainsi que le besoin de décoloniser le patrimoine de la province, disent les organisateurs.

Le président du conseil d’administration de la Société historique de Saint-Boniface, Michel Lagacé, qui est aussi membre du comité organisateur du Sommet, indique que de nombreux organismes patrimoniaux dépendent entièrement des bénévoles en raison de manque de financement.

Ça crée une situation de précarité pouvant nuire à la préservation du patrimoine, déplore-t-il.

M. Lagacé explique que le gouvernement provincial a récemment montré une grande volonté à soutenir le secteur patrimonial, mais pour mieux profiter de ce soutien, il note qu’il faut un leadership adéquat.

On doit travailler pour un bon leadership. On doit se donner le leadership dont nous avons besoin nous-même, ça ne viendra pas d’ailleurs, dit-il.

Concernant la décolonisation du patrimoine, Michel Lagacé souligne que les gens veulent que le patrimoine autochtone soit mieux intégré dans la manière de voir et de raconter l’histoire du Manitoba.

C’est l’un des points de la rencontre qui a suscité le plus de discussions, indique-t-il.

Il précise que la conférence était ouverte au public et près de 350 personnes s’y sont inscrites. Tout au long de la journée, entre 170 et 180 personnes suivaient les discussions.

Michel Lagacé debout dans un hall.

Michel Lagacé, président du conseil d'administration de la Société historique de Saint-Boniface.

Photo : Radio-Canada

À la suite de ce sommet, le comité d’organisation qui est constitué de huit groupes désignés par la province comme organismes œuvrant dans le domaine du patrimoine envisage de produire un document faisant le point sur les précautions, selon Michel Lagacé.

Michel Lagacé indique que le document serait rendu public non seulement pour présenter ce qui a été discuté, mais aussi pour commencer à réfléchir sur les pistes de solutions et les perspectives pour l’avenir.

On essaie de développer une vision pour les prochains 10 ans pour des organismes patrimoniaux du Manitoba, ajoute-t-il.

Les huit organismes désignés par la province regroupent des archivistes, des musées, des généalogistes et des archéologues ainsi que des organismes comme Heritage Winnipeg, le Centre du patrimoine juif de l’ouest du Canada et la Manitoba Historical Society.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !