•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Figure importante de la francophonie ontarienne, Jean Malavoy est mort

Jean Malavoy en entrevue dans un musée devant certains artefacts.

Jean Malavoy était le directeur général du Muséoparc Vanier. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La francophonie ontarienne pleure l'un de ses grands noms. L’ancien directeur général de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) et actuel directeur général du Muséoparc Vanier, Jean Malavoy, est mort.

Selon la présidente du Muséoparc, Cathie Orfali, toute son équipe est sous le choc.

Jean était une personne rassembleuse. Il ne comptait pas ses heures de travail, il travaillait très fort pour notre communauté, notre beau quartier de Vanier et le Muséoparc, a-t-elle déclaré, soulignant à quel point il était agréable et apprécié.

Jean Malavoy a longtemps œuvré au Conseil des arts de l’Ontario et a été directeur général de l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français.

Il a été directeur du Salon du livre de Toronto. M. Malavoy a été tour à tour chef de programme de la Fondation Trillium de l'Ontario, puis directeur du Centre francophone de Toronto, ainsi que directeur de La Nouvelle Scène.

Il a quitté ses fonctions comme directeur général de l’AFO pour des raisons familiales et de santé en décembre 2006, quelques mois après la création officielle de l'organisme.

Un homme apprécié et respecté

Parmi les commentaires recueillis, une chose fait l'unanimité : Jean Malavoy était très apprécié.

Je ne connais pas personne qui n’aimait pas Jean Malavoy, souligne Stefan Psenak, le directeur de Vision Centre-Ville.

C’est quelqu’un qui nous marque pour la vie.

Stefan Psenak, directeur de Vision Centre-Ville

C'était très difficile de ne pas l'aimer, soutient également l'entrepreneur franco-ontarien et ami du défunt Rheal Leroux. Il avait le don d’être calme, de féliciter les gens quand ils faisaient de bonnes choses, il écoutait beaucoup.

La députée fédérale d'Ottawa-Vanier et ministre de la Prospérité de la classe moyenne, Mona Fortier a tenu à offrir ses condoléances à la famille et aux proches de M. Malavoy.

Mme Fortier souligne que le franco-ontarien aura laissé plusieurs legs un peu partout à travers la province. Il nous a donné l'exemple que quand on travaille fort, on réussit à faire de grandes choses, ajoute-t-elle avant de remercier l'homme pour tout ce qu'il a fait pour la communauté.

Quand ça arrive de façon subite, on dirait que ça fait encore plus mal, laisse tomber Carol Jolin, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario. Ça a été un leader exemplaire et déterminé.

M. Jolin souhaite que les communautés francophones s'unissent pour commémorer le travail de M. Malavoy. On invite les communautés à mettre en bernes les drapeaux des monuments de la francophonie de l’Ontario le jour de ses funérailles, mentionne-t-il en entrevue.

Madeleine Meilleur, en entrevue.

Madeleine Meilleur est une ancienne députée d'Ottawa-Vanier et ministre déléguée aux Affaires francophones pour la province de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada

L'ancienne députée Madeleine Meilleur n'a que de bon mot pour lui. Jean venait toujours à ma défense, il avait cette capacité, cette volonté de défendre non seulement la francophonie, mais les auteurs et les artisans de la francophonie ontarienne, raconte-t-elle.

Avec les informations de Roxane Léouzon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !