•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Abbé Noël-Joseph Ritchot est un des pères fondateurs du Manitoba, dit un historien

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une image d'archives de Noël-Joseph Ritchot.

Noël-Joseph Ritchot est arrivé au Manitoba en 1862 et a servi comme curé de la paroisse de Saint-Norbert de 1862 jusqu’à sa mort.

Photo : Archives de la Société historique de Saint-Boniface, Collection générale

Il y a 25 ans, le Manitoba et Ottawa dévoilaient une plaque commémorative en l’honneur de l’Abbé Noël-Joseph Ritchot derrière l’édifice du palais législatif de la province. Ce dernier a joué un rôle clé dans le combat des Métis de la Rivière-Rouge et dans l’entrée du Manitoba au sein de la confédération, bien que ses réalisations aient pendant longtemps été méconnues du public, indique l’historien Philippe Mailhot.

Les historiens connaissaient le nom de Noël-Joseph Ritchot, mais peu de personnes connaissaient ce qu’il avait fait, déplore M. Mailhot qui est par ailleurs auteur d’une thèse portant sur ce personnage.

Image de la plaque commémorative de l’Abbé Noël-Joseph Ritchot.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La plaque commémorative en l’honneur l’Abbé Noël-Joseph Ritchot a été dévoilée en 1995.

Photo : Radio-Canada

Il souligne que la plaque derrière le palais législatif est la consécration de la reconnaissance de l’Abbé Noël-Joseph Ritchot comme personnage historique d’importance nationale par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

L’installation du monument a pris quelques années, mais c’est en 1990 que la Commission a reconnu à Ritchot cette importance nationale, dit l’historien qui indique que l'événement était grandiose.

Un allié des Métis

Né à L’Assomption au Québec en 1825, l’abbé Ritchot est arrivé au Manitoba en 1862 et a servi comme curé de la paroisse de Saint Norbert jusqu’à sa mort, en 1905.

Philippe Mailhot explique qu’à l’instar de nombreuses personnes qui venaient du bas Canada, Noël-Joseph Ritchot avait des préjugés sur les Métis de la Rivière-Rouge, mais ce dernier, dit-il, s’est très vite attaché à ce peuple et a pris à cœur leurs problèmes et préoccupations.

L’Abbé Noël-Joseph a participé à la résistance de la colonie de la Rivière-Rouge lorsque le Canada annexa le Nord-Ouest sans consultation, en 1869-1870. L’historien note que celui-ci a dirigé la délégation envoyée à Ottawa par le gouvernement provisoire de Louis Riel pour négocier l’entrée de la colonie dans la Confédération.

Sans Ritchot, il n’y aurait jamais eu la Loi sur le Manitoba, dit M. Mailhot en précisant que lors des négociations à Ottawa, l’avis de l’Abbé avait beaucoup d’importance.

Même le gouvernement d’Angleterre voulait savoir que Ritchot était d’accord avant de donner la permission au Canada d’envoyer les troupes à la Rivière rouge […] ; des troupes étaient supposées être ici [au Manitoba] en mission de paix , dit-il.

D’après Philippe Mailhot, l’Abbé Noël-Joseph Ritchot et Louis Riel sont comme les deux pères fondateurs du Manitoba; le premier en sa qualité de grand négociateur et le second en sa qualité de leader.

Philippe Mailhot tenant un livre d'histoire du Canada.

L'historien et ancien directeur du Musée de Saint-Boniface, Philippe Mailhot.

Photo : Radio-Canada / Daniel Gervais

Jusqu’à ses derniers jours, Louis Riel écrivait des notes, des poèmes en l’honneur de Ritchot, dit M. Mailhot.

Il ajoute que l’Abbé n’était pas très connu jusqu’à récemment en raison de son caractère discret, mais aussi en raison de la propagande anglo-protestante qui associait les réalisations de ce dernier à l’Église catholique.

Ce n’était pas un gars vantard, il ne parlait pas de son rôle. Les anglicans ont tout fait pour diminuer le rôle de Ritchot, dit-il. Il souligne que même l’Église catholique, à un moment de l’histoire, a voulu se détacher de Louis Riel.

Aujourd’hui en plus de la plaque au Palais législatif, l’Abbé Noël-Joseph Ritchot est entre autres commémoré au Manitoba par la rue Ritchot à Winnipeg et par la municipalité rurale de Ritchot.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !