•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le candidat du Parti saskatchewanais aux propos controversés se retire de la course

Le candidat Daryl Cooper à l'extérieur lors d'un évènement partisan.

Daryl Cooper se retire de la course électorale après avoir tenu des propos polémique, sur la COVID-19 notamment.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le candidat du Parti saskatchewanais qui avait partagé sur Facebook une théorie selon laquelle les pandémies sur la planète seraient causées par le cycle des taches solaires a décidé de se retirer de la campagne électorale.

En réponse à la controverse, Daryl Cooper a offert sa démission au directeur général du Parti saskatchewanais.

Dans un communiqué samedi, la formation politique a précisé que le contenu et les opinions partagés par M. Cooper sont préoccupants et ne sont pas à l’image des valeurs du Parti saskatchewanais. Le Parti a accepté sa démission , pouvait-on lire.

Des publications controversées

Dans deux publications distinctes sur Facebook, le candidat Daryl Cooper, de la circonscription de Saskatoon Eastview, a fait la fait la promotion d'une théorie non prouvée selon laquelle les éruptions solaires brûlent les agents pathogènes et les entités biologiques microscopiques dans notre atmosphère, qui jouent un rôle de protection de la Terre.

L’article a été publié en 2017 dans le Journal of Astrobiology & Outreach, une revue scientifique.

Dans un second article intitulé L'origine de la COVID-19, le candidat résumait que les pandémies se déclenchent lorsqu'un cycle de taches solaires se termine. Par conséquent, il n'y a pas de chaleur pour cuire les petits monstres [les virus], leur permettant de pénétrer dans notre atmosphère et de se rendre sur Terre. Ils apportent soit de nouveaux virus ou font muter les virus existants , affirmait-il.

CBC a tenté d’obtenir un entretien avec M. Cooper à propos de ses publications, mais une réponse ne lui a pas été accordée. Le Parti Saskatchewanais a cependant publié une réponse en son nom.

En mai, j'ai écrit un article sur Facebook partageant des théories alternatives sur les pandémies. Il est clair que cette théorie n'est pas prouvée par la science. Ce n'est pas crédible. J'ai maintenant supprimé ce message, déclarait M. Cooper.

Capture d'écran de la page Facebook de Daryl Cooper.

Le candidat dans Eastview, Daryl Cooper a avancé que les pandémies sur la planète seraient causées par le cycle des taches solaires. La publication a depuis été retirée (capture d'écran).

Photo : Radio-Canada / capture d'écran

Le NPD réagit

Plus tôt, le candidat néo-démocrate de la circonscription de Saskatoon Eastview, Matt Love, avait déclaré que la publication était choquante : Les familles de la Saskatchewan font des sacrifices tous les jours pour combattre la crise de la COVID-19.

Il est troublant que Daryl Cooper diffuse des théories du complot qui nuisent au travail acharné des autorités de la santé de la Saskatchewan.

Une citation de :Matt Love, candidat du Nouveau Parti démocratique

Scott Moe est resté évasif

Lors d'un événement électoral à Moose Jaw vendredi, le premier ministre Scott Moe avait été interrogé sur l’affirmation du candidat de son parti. Scott Moe avait affirmé qu'il allait continuer à respecter les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement, mais n'avait exprimé aucune inquiétude face à la publication de Daryl Cooper.

Je n'ai pas vu le message moi-même. Il a reconnu que c'est une théorie, que ce n'est ni scientifique ni crédible. Je suis d'accord avec ça , a déclaré Scott Moe.

Par ailleurs, le Parti a précisé samedi qu’un candidat sera nommé dans les prochains jours afin de prendre la relève à Saskatoon Eastview.

Avec les informations de Morgan Modjeski

Élections Saskatchewan 2020

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !