•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD veut revoir les salaires des femmes, Scott Moe promet d'aider les PME

Montage photos avec une photo de Scott Moe et de Ryan Meili.

Le Parti saskatchewanais et le NPD ont fait des annonces portant respectivement sur la réduction d'impôt réservée aux petites entreprises et sur de meilleurs salaires pour les femmes (Archives).

Photo : tirées de Facebook/Scott Moe et Ryan Meili

Étienne Ravary Ouellet

Alors que le Parti Saskatchewanais promet une réduction temporaire des impôts pour les petites entreprises, le Nouveau Parti démocratique (NPD) annonce vouloir offrir de meilleures conditions salariales pour les femmes de la province et mettre fin aux codes vestimentaire sexistes.

Le chef du Parti Saskatchewanais Scott Moe a déclaré aujourd'hui que s'il était réélu, il aiderait les petites entreprises à se remettre sur pied en réduisant temporairement leurs impôts.

Les petites entreprises sont un moteur clé de l’économie de la Saskatchewan, déclare Scott Moe. Près de 150 000 travailleurs de la Saskatchewan sont employés par de petites entreprises de notre province.

L’offre du gouvernement de Scott Moe proposerait notamment une baisse temporaire des taux d'imposition sur trois ans pour les petites entreprises. Le taux passerait d’un taux d’imposition de 2 % à 0 % à compter du 1er octobre 2020. Le taux serait progressivement ramené à 2 % d’ici le 1er juillet 2023.

Nous savons que les petites entreprises et leurs employés ont été durement touchés par la pandémie, c'est pourquoi nous voulons leur donner un répit.

Une citation de :Scott Moe, chef du Parti Saskatchewanais.

Par ailleurs, Scott Moe s’est engagé à conserver le plafond de profit à 600 000 dollars pour qu’une entreprise soit considérée comme petite et puisse profiter de cet allégement des impôts. Une promesse qui pourrait coûter 189 millions de dollars sur quatre ans au gouvernement, selon le Parti saskatchewanais.

Donner une pause aux entreprises pour qu’elles créent des emplois et remettre notre économie sur les rails, c’est notre plan pour la Saskatchewan.

Le NPD promet une alternative à la gouvernance de Scott Moe

Des candidates néo-démocrates ont présenté samedi des mesures afin de promouvoir l’égalité des femmes en Saskatchewan, une annonce faite au nom des 28 candidates femmes du Nouveau Parti démocratique.

S’il est élu, le NPD proposerait une loi sur l'équité salariale afin de combler l'écart salarial qui existe les femmes et les hommes. Selon le NPD, les femmes gagneraient en moyenne 0,85 dollar pour chaque dollar gagné par les hommes.

La député Nicole Sarauer lors d'une allocution à l'extérieur.

La député de Regina Douglas Park, Nicole Sarauer veut offrir de meilleures conditions aux femmes de la province.

Photo : Radio-Canada / Bryan Eneas

Il y a 580 883 [en référence au nombre de femmes dans la province] raisons d'élire plus de femmes en Saskatchewan. Elles vivent, travaillent et élèvent leur famille dans notre province, a déclaré Nicole Sarauer, candidate néo-démocrate de la circonscription de Regina Douglas Park.

S’il est à la tête du gouvernement, le NPD interdirait également les codes vestimentaires, qui rendent les femmes moins sûres au travail.

À l'heure actuelle, la Saskatchewan n'a pas de législation interdisant les codes vestimentaires sexistes, et est l'une des quatre provinces à ne pas avoir de loi sur l'équité salariale, a précisé le NPD.

Les travailleuses acharnées de la Saskatchewan méritent un salaire égal et elles ont droit à la santé et à la sécurité sur leur lieu de travail.

Une citation de :Nicole Sarauer, candidate néo-démocrate de la circonscription de Regina Douglas Park

Le parti de Scott Moe [qui ne compte que onze candidates femmes] n’a pas réussi à inviter les femmes à la table des discussions, explique Nicole Sarauer.

Aleana Young, candidate néo-démocrate dans la circonscription de Regina University, a souligné le besoin d’élire plus de femmes à l’Assemblée législative.

Pour offrir au mieux les services sur lesquels les femmes comptent, nous devons élire davantage de femmes, déclare Alaena Young. Obtenir un meilleur équilibre à l'Assemblée législative signifiera obtenir de meilleurs résultats pour tous les habitants de la Saskatchewan, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !