•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme arrêté pour production de pornographie juvénile dans une garderie

Le suspect pourrait avoir fait plusieurs jeunes victimes.

CPE

La SQ a perquisitionné une garderie privée de Chambly

Photo : iStock

La Sûreté du Québec a mis en état d'arrestation un jeune homme soupçonné de s'être servi de la garderie privée de ses parents pour produire de la pornographie juvénile sur des enfants de moins de 5 ans.

Selon nos informations, c'est le FBI qui aurait repéré le suspect de 22 ans dans un groupe de discussion privé sur les réseaux sociaux.

Le 28 septembre, le Centre national de coordination contre l’exploitation sexuelle des enfants de la GRC a rapidement été alerté par les collègues américains.

Selon les faits allégués, il aurait sévi dans le service de garderie en milieu familial, appartenant à ses parents à Chambly.

L'acte d'accusations nous apprend qu'il aurait commis les gestes, entre le 1er novembre 2017 et le 1er octobre 2020, soit dès l'âge de 19 ans.

Compte tenu de l'urgence de la situation, la SQ a procédé mercredi à une perquisition au domicile privé où se situe également la garderie en milieu familial.

Le jeune homme a comparu jeudi au palais de justice de Longueuil pour faire face à quatre chefs d'accusation, dont production et possession de pornographie juvénile, avoir accédé à de la pornographie juvénile et voyeurisme.

Toujours selon nos sources, il pourrait avoir fait d'autres jeunes victimes qui fréquentent le service de garde.

Tous les parents concernés sont avisés. Les enfants en âge de s'exprimer seront rencontrés par des enquêteurs et des intervenants sociaux.

Les informations portent à croire qu'il aurait agi seul au moment des crimes allégués.

La Sûreté du Québec n'a pas fini de rencontrer des témoins dans ce dossier.

Indignation dans le milieu des garderies en milieu familial privées

L'Association québécoise des milieux familiaux éducatifs privés se dit bouleversée par l'opération policière.

« Nous sommes sous le choc et condamnons la situation. [...] Aucun enfant ne devrait être en danger dans son milieu de garde, quel qu'il soit », a déclaré la présidente de l'Association, Sophy Forget Bélec.

Le suspect de 22 ans doit revenir devant le tribunal le 7 octobre prochain. Il pourrait faire face à d'autres chefs d'accusations.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.