•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Non, Asbestos ne s'appellera pas Apalone

La municipalité d'Asbestos propose quatre nouveaux noms à ses citoyens afin de renommer leur localité.

Un trou d'eau béant causé par l'être humain.

Mine à ciel ouvert Jeffrey à Asbestos.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

Les élus d'Asbestos ont choisi d'écarter le nom Apalone qui faisait partie des premières propositions soumises aux citoyens dans le but de renommer leur municipalité.

Un processus de changement de nom a été entamé par la municipalité afin de se départir de la connotation négative de l'amiante associée au nom Asbestos.

Le maire Hugues Grimard souligne que le nom Apalone, qui fait référence à une espèce de tortue en voie de disparition, n'a pas reçu l'appui populaire escompté, c'est pourquoi il ne figure plus sur la nouvelle liste.

On voulait avoir un nom qui sortait de l'ordinaire. Peut-être qu'[Apalone] sortait trop de l'ordinaire. On comprend qu'il ne faisait pas consensus, alors on l'a retiré des choix.

Hugues Grimard, maire d'Asbestos

L'Azur-des-Cantons, Jeffrey-sur-le-Lac, Larochelle et Val-des-Sources

L'Azur-des-Cantons, Jeffrey-sur-le-Lac, Larochelle et Val-des-Sources sont les quatre nouveaux noms que le conseil municipal d'Asbestos propose à ses citoyens. Ces nouveaux choix s'ajoutent aux noms Phénix et Trois-Lacs qui faisaient partie de la première proposition soumise aux citoyens le 14 septembre. Les résidents pourront donc trancher en faveur de l'une de ces six propositions.

Le conseil municipal affirme avoir revu les choix offerts aux citoyens en raison de préoccupations que certains résidents ont soulevées à la suite de l'annonce de la première sélection.

Le nouveau logo de la municipalité, selon le nom qui sera choisi.

Les citoyens d'Asbestos devront choisir une nouvelle appellation parmi ces six noms.

Photo : Radio-Canada

C’était important pour le conseil municipal d’être à l’écoute de la population, c’est pourquoi on s’est rapidement remis sur la table à dessin. On s’est donc repenchés sur le travail du comité consultatif d’acceptabilité sociale et on a organisé des groupes de discussion avec des citoyens de divers milieux et âges afin de tester le pouls de la population sur certains noms, explique le maire d’Asbestos, Hugues Grimard, par voie de communiqué.

La municipalité espère que cette liste bonifiée permettra de répondre aux attentes des citoyens.

Le nom Val-des-Sources sème la controverse

À peine quelques heures après avoir été dévoilé, la proposition Val-des-Sources qui fait partie de la liste de six noms retenus a fait réagir dans la municipalité voisine.

Le maire de Saint-Camille, Philippe Pagé, entend voter une résolution lors du prochain conseil municipal afin de demander à Asbestos de retirer cette proposition. Il déplore que Val-des-Sources s'apparente au nom de la MRC Des Sources dont les deux municipalités font partie.

Quand il y a une ville centre qui a le même nom que celui qui représente notre territoire, la confusion peut être engendrée.

Philippe Pagé, maire de Saint-Camille

Philippe Pagé rappelle également qu'une MRC à proximité s'appelle Val-Saint-François, ce qui pourrait également semer la confusion dans la population.

En voiture pour passer au vote

En raison de la progression de la pandémie au Québec, Asbestos a également annoncé que le vote pour le choix du nouveau nom pourra se faire à l'auto. Les citoyens devront se rendre dans le stationnement de l'aréna Connie-Dion pour soumettre leur choix. Le vote se déroulera du 14 au 18 octobre de 10 h à 20 h.

Les citoyens qui n'ont pas accès à un véhicule pourront voter à la salle du Conseil entre le 15 et le 18 octobre.

Lors du vote, les citoyens de 14 ans et plus seront appelés à donner les quatre noms qu'ils préfèrent par ordre de préférence. Le résultat de la consultation publique sera dévoilé le 19 octobre lors de la séance du conseil municipal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !