•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis NB fait état de ventes records et de profits

Un magasin de la société.

Cannabis NB est l'unique société autorisée à vendre et distribuer du cannabis récréatif au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

La société de la Couronne Cannabis NB, que le gouvernement du Nouveau-Brunswick pourrait privatiser à tout moment, présente des ventes considérables et des profits à la hausse durant l'été 2020.

Cannabis NB, parmi les autres sociétés du genre au pays, est celle qui rapporte les profits les plus élevés par habitant, souligne fièrement son président-directeur général, Patrick Parent.

Selon les états financiers non vérifiés présentés jeudi, les ventes du 29 juin au 27 septembre ont atteint 20,1 millions de dollars et les profits se sont élevés à 3,3 millions de dollars.

Patrick Parent.

Patrick Parent a été nommé PDG des sociétés Alcool NB et Cannabis NB en septembre 2019 (archives).

Photo : CBC

Il s’agit d’un record et d’une hausse remarquable comparativement aux résultats de l’an dernier. Durant le même trimestre en 2019, les ventes étaient de 10,7 millions de dollars et la société avait essuyé des pertes de 1,5 million de dollars. Cannabis NB avait dévoilé ces résultats décevants le 29 octobre, au trentième et dernier jour du délai permis par loi pour présenter les chiffres de ce trimestre.

Cette année, Cannabis NB a présenté ses résultats à peine quatre jours après la fin du trimestre.

Le PDG préfère une société publique

Patrick Parent affirme clairement qu’il souhaite que Cannabis NB demeure une société de la Couronne. Cette dernière, dit-il, a un plan en réserve au cas où elle demeure la détaillante de cannabis dans la province.

Il rappelle que les profits de la société de la Couronne servent à financer les services publics, dont l’éducation et les soins de santé, ainsi que le remboursement de la dette publique du Nouveau-Brunswick. Nous prenons ce devoir très au sérieux, dit-il.

M. Parent dit voir plus d’occasions de croissance si les vendeurs illégaux de cannabis sont évincés du marché. Il rappelle qu’au départ, Cannabis NB était connue pour ses prix élevés et sa faible gamme de produits. Ce n’est plus le cas, souligne-t-il.

Cannabis NB, selon lui, est le premier détaillant autorisé qui a proposé à ses clients du cannabis à 3,53 $ le gramme, après avoir réduit ses coûts d’exploitation et négocié de nouveaux prix avec les producteurs.

Patrick Parent dit croire qu’il y a encore un grand potentiel de croissance pour Cannabis NB.

Bientôt une décision sur le sort de Cannabis NB

L’automne dernier, à la suite des résultats décevants de la première moitié de 2019, le gouvernement de Blaine Higgs a lancé un appel d’offres à l’échelle nationale dans l’espoir de vendre Cannabis NB au secteur privé.

Son gouvernement a reçu des propositions de divers intervenants du secteur privé. Blaine Higgs a indiqué durant les élections que la décision serait prise par le prochain gouvernement.

La décision sera bientôt annoncée et le gouvernement tient compte des récents succès de Cannabis NB, selon une porte-parole du ministère des Finances, Jennifer Vienneau.

Le gouvernement, explique-t-elle, veut que le détaillant de cannabis mette toujours l’accès sur la santé publique, l’information aux consommateurs et la sécurité tout en représentant la meilleure option pour les contribuables.

Avec les renseignements de Robert Jones, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !