•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des intoxications dues à la consommation de champignons sauvages

Des champignons de jardin

Confondre des champignons vénéneux et comestibles peut avoir de graves conséquences, prévient le Centre antipoison de l'Ontario.

Photo : CBC/Cort Sloan

La Presse canadienne

Le Centre antipoison de l'Ontario observe une augmentation des appels liés à la cueillette de champignons, y compris certains où les gens ont dû être hospitalisés après avoir mangé des champignons sauvages.

Le centre affirme avoir reçu près de deux fois plus d'appels liés à l'exposition aux champignons en septembre par rapport au même mois l'année dernière - 72 contre 38.

Il dit que si la recherche de champignons gagne en popularité en tant qu'activité de plein air pendant la pandémie de COVID-19, ceux qui ont une expérience limitée ne devraient pas prendre le risque.

Le centre affirme que confondre des champignons vénéneux avec des champignons comestibles pourrait avoir de graves conséquences.

Il dit que certains symptômes peuvent être légers, tels que des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales, mais la consommation de champignons vénéneux peut également provoquer une insuffisance hépatique, des convulsions et des comas.

Les symptômes graves peuvent également mettre quelques jours à apparaître.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !