•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cliniques de dépistage : le CIUSSS cherche des solutions pour éviter l’attente au froid

Une file d'attente dans un stationnement.

La file d'attente pour passer un test de dépistage de la COVID-19 à la clinique sans rendez-vous du Faubourg Sagamie le 21 septembre

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Divers scénarios sont analysés par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour garder au chaud et à l’abri des intempéries les citoyens qui font la file à l’extérieur des cliniques de dépistage de la COVID-19.

Alors que les autorités de santé publique demandent à la population, particulièrement les jeunes, de se faire tester en grand nombre, l’attente peut en décourager plus d’un. En période de pointe, plus d’une heure peut s’écouler avant de pouvoir entrer.

C’est notamment le cas à la clinique de dépistage du Faubourg Sagamie, à Jonquière.

Questionné à ce sujet, le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, a convenu qu’il est impératif de trouver une solution et que les équipes du CIUSSS planchent sur diverses possibilités.

On est en train de regarder des solutions dans ce sens-là. On est bien conscients que l’hiver va arriver. Oui, c’est une préoccupation qui a été discutée récemment d’ailleurs, a fait savoir le Dr Aubin, plus tôt cette semaine.

Toutes les cliniques sous la loupe

Porte-parole du CIUSSS, Marie-Pier Maheux a indiqué, jeudi, qu’un projet est en cours pour tenter de trouver le meilleur scénario permettant de garder les gens à l’abri. Elle ne peut dire si des tentes dotées de chaufferettes seront installées ou s’il s’agira carrément d’un réaménagement des aires d’entrée des cliniques.

La réflexion porte sur l’ensemble des cliniques de dépistage de la région, qu’elles soient avec ou sans rendez-vous. Le CIUSSS dit vouloir procéder par ordre de priorité.

En date de jeudi, le Saguenay-Lac-Saint-Jean recense 443 cas de coronavirus. Mercredi, le directeur de la santé publique a fait savoir que la moitié des cas enregistrés chez nous au cours des derniers jours ont été décelés chez des personnes de 30 ans et moins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !