•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme déclaré coupable de conduite dangereuse à Rouyn-Noranda

Le palais de justice de Rouyn-Noranda.

Le palais de justice de Rouyn-Noranda (archives)

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Christian Denis a été déclaré coupable de conduite dangereuse pour des faits qui se sont déroulés sur la route 117 le 5 août 2019.

L’homme était accusé de conduite dangereuse après avoir effectué une violente sortie de route à la suite de plusieurs dépassements dangereux sur la route 117.

La juge Marie-Claude Bélanger a rendu sa décision après que le tribunal ait entendu cinq témoins au cours de la journée de jeudi. Deux d’entre eux étaient des agents, qui ont rapporté que le 5 août 2019, vers 17h04, ils ont été appelés pour intervenir à l’intersection du chemin Paiement et de la route 117.

Véhicule à la renverse

Sur place, ils ont constaté un véhicule à la renverse dans le fossé et plusieurs véhicules arrêtés autour. Le conducteur de la voiture renversée était légèrement blessé, mais personne d’autre n’était impliqué dans l’accident.

Les trois autres témoins circulaient sur la 117 en direction de Rouyn-Noranda, tout comme l’accusé, et ont aperçu son véhicule avant qu’il ne termine sa course dans le fossé, proche du chemin Paiement. Ces témoins l’ont vu effectuer des dépassements brusques et rapides avant de perdre le contrôle et de se retrouver dans le fossé. Un des témoins a raconté que le véhicule que l’accusé conduisait l’a dépassé comme une fusée. Un autre a confié qu’il a eu peur.

Ces trois témoins ont tous affirmé qu’il y avait beaucoup de circulation lorsque les faits se sont produits et que la chaussée était mouillée en raison des averses qu’il y avait eu.

Dépassements dangereux

Selon le quatrième témoin, l’accusé effectuait un dépassement lorsqu’un véhicule est arrivé en sens inverse, face à lui. Christian Denis aurait donc changé brusquement ses roues de direction pour revenir dans sa voie, et c’est alors que sa voiture s’est dirigée dans le fossé.

Dans son verdict, la juge Marie-Claude Bélanger a précisé que ce sont les manoeuvres rapportées par les témoins et non l’accident en soi qui lui permettent de conclure que la conduite de l’accusé était dangereuse.

Elle a entre autres mentionné le fait qu’il ait dépassé plusieurs voitures à la fois, et parfois dans des zones où les lignes étaient pleines, qu’il n’ait pas adapté sa conduite à l’état de la chaussée et qu’il y avait beaucoup de circulation.

La peine sera prononcée le 24 novembre au palais de justice de Rouyn-Noranda.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !