•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire Lionel Desmond : l’enquête sur la tragédie ne reprend toujours pas

Lionel Desmond en uniforme militaire assis en Afghanistan, son fusil d'assaut repose sur ses genoux.

Lionel Desmond souffrait d'un trouble complexe de stress post-traumatique à la suite de son service militaire avec les Forces armées canadiennes en Afghanistan.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Il y a près de sept mois que la pandémie de COVID-19 a interrompu l’enquête qui examine les raisons pour lesquelles un ancien soldat des Forces armées canadiennes a tué trois membres de sa famille. On ne sait toujours pas quand les audiences vont reprendre.

Lionel Desmond, un vétéran de la guerre en Afghanistan, a abattu sa fille, sa femme et sa mère avant de retourner l’arme contre lui le 3 janvier 2017 à Big Tracadie, en Nouvelle-Écosse.

La commission d'enquête sur la tragédie cherche à déterminer les facteurs qui ont mené Lionel Desmond, un ancien soldat d'infanterie âgé de 33 ans, aux prises avec des problèmes de santé mentale, dont un trouble de stress post-traumatique, a commis ces trois meurtres avant de se suicider, et ce qui aurait pu prévenir ce drame.

Aaliyah Desmond, 10 ans, Shanna Borden Desmond, 31 ans, et Brenda Desmond, 52 ans, ont péri dans cette tragédie.

Des photos de Shanna et Aaliyah Desmond dans des cadres posés sur un meuble.

Shanna Desmond, 33 ans, et Aaliyah Desmond, 10 ans, ont été tuées le 3 janvier 2017.

Photo : CBC / Eric Woolliscroft

Le ministre néo-écossais de la Justice, Mark Furey, a indiqué jeudi que l’on s'affairait à trouver une salle plus grande pour assurer la distanciation physique lors des audiences.

Mais le ministre n’a pas dit quand l’enquête publique reprendra.

La commission, qui avait commencé à entendre des témoins en janvier, tenait ses audiences dans un immeuble municipal de Guysborough, mais la procédure a été suspendue le 2 mars en raison du coronavirus.

Cassandra Desmond assise à une table de cuisine.

Cassandra Desmond, une des quatre soeurs de Lionel Desmond, à Antigonish en Nouvelle-Écosse en 2017.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Cassandra Desmond, l'une des quatre soeurs de Lionel Desmond, déplore le manque d'informations depuis ce temps.

Elle dit avoir appris de son avocat que les audiences pourraient être transférées dans un immeuble plus grand près de Port Hawkesbury, mais n’avoir rien entendu encore des responsables de la commission d'enquête.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.