•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale cherche 1000 nouveaux employés

Vue de l'intérieur d'un chambre d'hôpital, meublée d'un lit. Un panneau indique à l'entrée qu'il s'agit d'une chambre de traitement pré-accouchement.

Une chambre d'hôpital.

Photo : Audrey Neveu

Les établissements de santé de la Capitale-Nationale auront besoin de centaines de nouveaux employés pour affronter la deuxième vague de COVID-19 qui s’abat déjà sur la région.

Au grand total, on cherche facilement 1000 personnes, soutient la responsable du recrutement au CIUSSS de la Capitale-Nationale, Marleen Cameron. Elle évalue qu’il manque 300 infirmières et infirmières auxiliaires. À court terme, elle cherche à embaucher 120 personnes en entretien ménager et en cuisine.

Marleen Cameron estime que les gens de l’hôtellerie, un secteur qui souffre d’une baisse d’activité énorme en raison de la pandémie, pourraient facilement mettre leurs compétences au service du réseau de la santé.

L'hôtellerie, c'est un domaine qui ressemble beaucoup au réseau de la santé. On a des chambres à nettoyer, des patients, on doit les nourrir ces personnes-là. Donc ça ressemble énormément à ça, fait valoir la responsable du recrutement qui a elle-même déjà travaillé dans l’hôtellerie.

Marleen Cameron, responsable du recrutement au CIUSSS de la Capitale-Nationale

Marleen Cameron, responsable du recrutement au CIUSSS de la Capitale-Nationale

Photo : Radio-Canada

On a de grands besoins et ils pourraient travailler avec nous pour faire la différence avec nos usagers.

Marleen Cameron, responsable du recrutement au CIUSSS de la Capitale-Nationale

Marleen Cameron avance que les gens qui enverront leur CV pourraient entrer en poste dès la semaine suivante.

Elle prévient toutefois les personnes qui seraient intéressées qu’elles risquent fort d’être rapidement déployées dans des milieux aux prises avec des éclosions de COVID-19. Ces établissements ont des besoins plus criants étant donné que de nombreux employés réguliers sont en isolement préventif pour limiter la propagation du virus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !