•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les citoyens de Saguenay pourraient bénéficier d'un gel de taxes

La façade de l'hôtel de ville de Saguenay.

L'hôtel de ville de Saguenay

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Michel Gaudreau

Un gel de taxes municipales à Saguenay n’est pas exclu pour la prochaine année.

Le conseiller municipal et président du comité des finances, Michel Potvin, a expliqué que les élus devront choisir entre cette option et une augmentation égale au taux d’inflation.

Il a été questionné à ce sujet après l’annonce, par la mairesse Valérie Plante, d’un gel pour les Montréalais en 2021.

Selon Michel Potvin, une hausse équivalant à l’inflation générerait des revenus d'environ 4 millions de dollars.

Le grand argentier de Saguenay rappelle que Québec a injecté des fonds pour aider les villes à faire face à la crise provoquée par la pandémie de COVID-19. Michel Potvin se demande toutefois s'il ne serait pas sage de maintenir une réserve financière pour soutenir les bars, les restaurants et les hôtels, tout comme l’industrie culturelle à Saguenay.

Pour ces gens-là, peut-être qu’il faut faire un peu d’efforts. Il ne faut pas que tout le monde meure en même temps , a imagé Michel Potvin. Selon lui, une hausse de 2 % se traduit par un ajout d'environ 50 $ au compte de taxes des propriétaires d’une maison moyenne à Saguenay.

L’administration municipale travaille actuellement à l’élaboration de son budget 2021. Celui de 2020 avait été rejeté avec fracas par une majorité de conseillers municipaux au début de décembre, après avoir finalement été adopté tout juste avant la fin de l'année.

Michel Potvin devant la Place du Citoyen, au centre-ville de Chicoutimi

Le président du comité des finances de Saguenay, Michel Potvin.

Photo : Radio-Canada / Catherine Gignac

Au printemps dernier, alors que les effets dévastateurs de la 1re vague de coronavirus se faisaient sentir à Saguenay, la mairesse Josée Néron avait signifié qu’il était trop tôt pour dire si la Ville envisagerait l’option d’un gel de taxes pour aider les citoyens durement touchés par la crise.

La Ville avait mis de l’avant certaines mesures d’aide, comme le report du deuxième versement du compte de taxes à la fin août. Un programme d’aide a aussi été déployé par Promotion Saguenay pour aider les entreprises frappées de plein fouet par des fermetures imposées.

Litige

Par ailleurs, une autre entreprise réclame des frais supplémentaires à la Ville dans le dossier de construction d’un centre multisport à Jonquière. La firme de génie-conseil Bouthillette Parizeau de Québec a déjà reçu 63 500 $ pour des services professionnels rendus, mais réclame 117 000 $ de plus.

Le litige se retrouvera devant les tribunaux. Saguenay avait également mis fin au contrat de la firme d'architecte St-Gelais Montminy l'automne dernier. L’entreprise demande 200 000 $ pour des services impayés. C’est l’avocat Marcel-Olivier Nadeau de la firme Robinson Sheppard Shapiro qui a reçu le mandat de défendre les intérêts de la Ville dans ces litiges.

Enfin, Saguenay a entrepris un recours contre la firme d'ingénierie Norda Stelo. Selon la Ville, l'entreprise n'a pas respecté les termes de son contrat dans le dossier de la rénovation de l'aérogare de Bagotville. L'étude d'avocats Cain Lamarre est chargée de ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !