•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vitesse pourrait être limitée à 40 km/h dans les zones résidentielles de Calgary

Panneau d'indication de limite de vitesse à 40 kilomètres-heure.

Le conseil municipal de Calgary devra se prononcer le mois prochain sur le projet de limiter la vitesse à 40 km/h dans des zones résidentielles de Calgary.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le comité sur les transports de la Ville de Calgary s’est déclaré en faveur de l’abaissement de la limite de vitesse à 40 km/h dans de nombreuses zones résidentielles. Le conseil municipal devra voter le mois prochain.

Sept conseillers se sont prononcés en faveur du passage de la limite de vitesse de 50 km/h à 40 km/h dans la plupart des zones résidentielles, alors que trois ont voté contre. Les premiers espèrent réduire à 300 le nombre d'accidents dont sont victimes des piétons dans ces espaces.

Les routes de distribution, qui possèdent une ligne jaune ou qui sont empruntées par les bus, verront apparaître des panneaux indiquant une limite de 50 km/h.

Alors que la discussion sur les limites de vitesse dure depuis deux ans, plusieurs conseillers municipaux ont affirmé que celles-ci sont la première préoccupation des habitants des zones résidentielles lors des dernières élections.

La sécurité en priorité

La conseillère Druh Farrell, qui avait déposé une motion à ce sujet en 2018, a voté en faveur de la proposition, affirmant que la Ville n'agit pas assez vite sur la question de la sécurité routière, selon de nombreuses personnes à Calgary. .

Les gens ressentent une panique et une inquiétude incroyables pour la sécurité de leurs familles avec la rue juste devant leurs maisons, a déclaré Mme Farrell.

Asad Chaudhary est du même avis. Il s'est exprimé devant le comité lors d’une réunion publique. Ce résident de l’ouest de la ville affirme, en ce qui concerne le vote, qu’il s’agit d’un très bon premier pas.

C'est important, car la personne renversée par une voiture pourrait être mon enfant de 3 ans qui se rend au terrain de jeu avec sa grand-mère, a-t-il dit.

Akal Zewdie conduit un taxi depuis quatre ans à Calgary. Selon lui, si la diminution de la limite de vitesse dans les zones résidentielles venait à être approuvée par le conseil municipal, cela serait une bonne chose. Je m'inquiète beaucoup de voir des personnes conduire vite, particulièrement dans les zones résidentielles, dit-il.

L’homme, qui passe entre 10 et 13 heures par jour dans son taxi, affirme que, même si ses courses pourraient être plus longues et, donc, moins nombreuses, la sécurité doit primer. Il pense aussi que le fait de réduire la limite de vitesse dans les zones résidentielles pourra atténuer le bruit, particulièrement la nuit.

Un coût important

Selon les conseillers municipaux, la mesure pourrait coûter jusqu’à 2,3 millions de dollars. De l'argent qui proviendrait du budget en immobilisations de la Ville.

Parmi les trois conseillers qui s’opposent à la mesure, Sean Chu estime que la population devrait pouvoir donner son avis lors d’un vote qui se tiendrait pendant les élections municipales d’octobre 2021.

Jeromy Farkas, qui se dit aussi contre, pense que la Ville devrait se concentrer sur des problématiques plus importantes, comme le budget, ou la lutte contre la pandémie. Faire de la ville une aire de jeu, ça doit être l'idée la plus stupide que j'aie jamais entendue, dit-t-il.

Le conseil municipal se prononcera le mois prochain sur cette proposition, qui, en cas de vote favorable, pourrait entrer en vigueur en avril 2021.

La ville d’Edmonton n’avait pas non plus échappé au débat des limites de vitesse. En mars 2020, elle avait approuvé une limite de 40 km/h en zone résidentielle. Ce changement entrera en vigueur en 2021.

Avec les informations de Scott Dippel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !