•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux ambassadeurs pour attirer de la main-d'oeuvre en Abitibi-Témiscamingue

La bâtiment abritant notamment de le CRJ de Rouyn-Noranda.

Le Centre ressources-jeunesse de Rouyn-Noranda se joint aux autres Carrefours jeunesse-emploi de la région pour ce projet d'ambassadeurs régionaux.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Les Carrefours jeunesse-emploi de l'Abitibi-Témiscamingue ont annoncé jeudi matin la composition de leur nouvelle cohorte de 15 ambassadeurs.

Ces derniers ont pour objectif de mettre en valeur la région et de faire connaître les différents services d'attraction de main-d'oeuvre qui y sont offerts, dans le but d’attirer de nouveaux travailleurs en Abitibi-Témiscamingue.

Parmi les ambassadeurs, sept sont présentement sur le marché du travail, alors que huit sont aux études, dans des institutions d’enseignement réparties à travers la province.

Selon Peggie Lapointe, agente de concertation régionale au Centre ressources jeunesse de l'Abitibi-Témiscamingue, les ambassadeurs, qu'ils soient aux études ou sur le marché du travail, devront adapter leur approche en ce contexte de pandémie.

C’est sûr que les ambassadeurs oeuvrent beaucoup au niveau des réseaux sociaux, parce qu’on est vraiment à l’ère des réseaux sociaux, surtout dans le contexte actuel. Mais ils vont aussi sur le terrain, en effectuant différentes représentations. Particulièrement pour les ambassadeurs qui sont à l’extérieur de la région, quand ils ont les deux pieds dans une université où un milieu dans lequel on peut rejoindre des organismes de régionalisation, par exemple. Ça nous permet de faciliter les contacts avec ces gens-là , soutient Mme Lapointe.

Oeuvrant dans le domaine des communications, Pascal Lafortune fait partie des ambassadeurs nommés au sein de la nouvelle cohorte. Selon lui, les attraits qui jouent en faveur de l’Abitibi-Témiscamingue, et qui peuvent permettre d’attirer une main-d’oeuvre qualifiée, sont plus subtils que dans certaines autres régions du Québec.

Pascal Lafortune tient un drapeau multicolore où il est écrit Gaymeboy_guy

Pascal Lafortune est l'un des ambassadeurs de la région. (archives)

Photo : Facebook/Gaymeboy_guy

On n’a pas le fleuve, le Rocher Percé ou des chutes extraordinaires. Alors ça se passe plus dans la subtilité, dans l’accueil des gens, dans la qualité de vie, les grands espaces et les emplois de qualité, bien rémunérés. Surtout, c’est une région où tout est possible , affirme M. Lafortune.

D’après Mme Lapointe, les différents ambassadeurs apporteront tous une contribution différente, en fonction de leur profil et de leurs forces respectives.

Individuellement, tous les ambassadeurs ont proposé des actions. Donc on va avoir une variété à ce niveau-là, c’est une des différences de cette année. Chacun nous a un peu proposé, qu’est-ce qu’en tant qu’ambassadeur, ils vont faire pour faire la promotion de la région et faire connaître nos services. Il y aura aussi des brainstormings pour nous permettre de créer d’autres idées en cours de route, indique-t-elle.

La liste complète des ambassadeurs sera disponible sur la page Facebook de AT-traction Abitibi-Témiscamingue (Nouvelle fenêtre), dès 17h ce jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !