•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Île-du-Prince-Édouard s'enfonce un peu plus dans l'encre rouge

Darlene Compton est assise à une table, devant un micro.

La ministre des Finances de l'Île-du-Prince-Édouard, Darlene Compton (archives).

Photo : Radio-Canada

François Pierre Dufault

Le déficit de l'Île-du-Prince-Édouard s'alourdit de plus de 5 millions de dollars. Mais le gouvernement provincial estime que l'économie insulaire se remet tout de même mieux que prévu de la première vague de la pandémie de COVID-19.

Trois mois après le dépôt du plus récent budget, la ministre des Finances, Darlene Compton, doit rajuster le tir. Elle prévoyait déjà un déficit « historique » de près de 173 millions de dollars pour l'exercice 2020-2021.

Toutefois, les revenus du gouvernement ne sont pas ceux escomptés. Et malgré des dépenses moins élevées que prévu, notamment dans l'infrastructure, la province doit ajouter 5,4 millions de dollars à son manque à gagner.

Le déficit de l'Île-du-Prince-Édouard passe donc à 178 millions de dollars.

Qu'à cela ne tienne, la ministre Darlene Compton affirme que l'économie insulaire se remet mieux que prévu de la première vague de la pandémie de COVID-19. Si bien que le gouvernement prévoit une contraction de l'économie de seulement 3,9 % au lieu de 5,1 % pour 2020.

L'Île-du-Prince-Édouard n'a pas été à l'abri des répercussions économiques de la pandémie; cependant, nous nous en sommes mieux sortis que la plupart des provinces et [au-delà de] nos prévisions initiales.

Darlene Compton, ministre des Finances de l'Île-du-Prince-Édouard

Le secteur de la construction à l'Île-du-Prince-Édouard a connu, à lui seul, une croissance de plus de 7 % depuis le début de l'année. Par contre, la fermeture des frontières aux voyageurs de l'extérieur de la région atlantique a fait perdre à l'industrie du tourisme près de 60 % de ses revenus, selon la province.

Nous avons constaté une certaine reprise avec le retour au travail des Insulaires et la réouverture des entreprises, même si nous savons que le secteur des services – hébergement, restauration et boissons – continue d'être le plus durement touché, concède Darlene Compton dans un communiqué.

Dans son plus récent budget, l'Île-du-Prince-Édouard a créé un fonds de prévoyance de 65 millions de dollars dans le but d'atténuer les effets d'une deuxième vague de COVID-19 sur l'économie de la province.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !