•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manque de respect et partisanerie dénoncés au sein du conseil municipal de Sherbrooke

Le conseiller municipal Vincent Boutin

(Archives) Le conseiller municipal Vincent Boutin dénonce le climat négatif qui règne au conseil municipal de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

De retour d'un arrêt de travail de quatre mois, le conseiller Vincent Boutin dénonce le climat négatif qui règne au sein du conseil municipal de Sherbrooke.

Après avoir pris un pas de recul par rapport à la politique municipale, le conseiller en est venu à la conclusion que le manque de respect et d'écoute, de même que la partisanerie font partie des raisons qui l'ont mené à mettre sur pause sa carrière.

En sept ans de vie politique municipale, c’est la première fois que les débats sont aussi négatifs et que les attaques sont aussi virulentes et personnelles, explique-t-il dans une publication Facebook.

Selon lui, tous les élus sherbrookois, dont lui-même, ont leur part de responsabilité à prendre dans ce climat malsain. Il cite notamment les paroles que le maire Steve Lussier a eu à l'endroit de la conseillère Évelyne Beaudin dernièrement.

Je trouve inadmissible que le maire de la 6e plus grande ville au Québec se réjouisse de la démission d’une collègue d’un comité en disant qu’il devrait s’acheter un 6/49 pour célébrer l’occasion.

Vincent Boutin, conseiller municipal de Sherbrooke

Il dénonce aussi le fait qu'un parti politique municipal a affirmé sur les médias sociaux que la population d’un district "mérite mieux pour les représenter" que la conseillère en place et qui a reçu la confiance de ses électeurs depuis 20 ans  .

Le politicien affirme qu'en dénonçant publiquement cette ambiance de travail, il espère éveiller les consciences à l'hôtel de ville. Il appelle les élus à faire preuve de davantage de respect envers leurs collègues et souhaite avant tout que la collaboration soit davantage présente cet automne au sein du conseil municipal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !