•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une galerie de voitures miniatures pour stimuler le tourisme au Témiscamingue ontarien

Un homme pose devant une voiture de 1927 dans son garage.

Dans le garage de Robert Lott, on retrouve aussi un Ford 1927 Model T.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Robert Lott, de Haileybury, a transformé son garage en véritable musée de voitures miniatures, dans le but d’attirer les passionnés d’automobiles et leur raconter l’histoire derrière les bolides.

Depuis 1978, il met sur pied une collection qui raconte l’histoire de l’industrie automobile.

Avec l’arrivée du véhicule électrique, nous sommes en train de tourner une autre page de l’histoire , affirme le collectionneur.

Des voitures dans un présentoir.

Cette galerie raconte les débuts de l'industrie automobile, de la voiture remorquée par des chevaux, aux charbons, à celle d'Henry Ford.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Dans cinq ans, il y aura peut-être plus de véhicules à gaz, les jeunes seront nostalgiques de savoir comment était la vie avant, raconte celui qui se transforme en véritable professeur d’histoire quand des visiteurs entrent dans son musée.

Il a développé sa collection pendant plus de 40 ans, sans la montrer à personne ou presque. Elle comporte maintenant 3500 bolides.

Son bonheur est maintenant de raconter l’histoire derrière chaque miniature qu’il possède : de la limousine dans laquelle John F. Kennedy a été assassiné en passant par le seul véhicule à bord du Titanic lorsqu’il a sombré.

Un homme avec une voiture miniature.

En 1978, Robert Lott a commencé sa collection avec cette Cadillac 1933.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

À l’image des grands constructeurs automobiles d’aujourd’hui comme Harley-Davidson et Lotus qui ont commencé dans un petit garage, Robert n’avait d’autres choix que de s’inspirer d’eux en ouvrant son musée de l’automobile dans son garage personnel.

Il en retire une grande fierté puisqu’il a tout fait de ses propres mains : les dizaines de galeries en vitre qui accueillent les Ferrari, les Cadillac, les Camaro et les premières voitures de Ford.

Des idées touristiques

Robert Lott veut faire de sa galerie de voitures miniatures RedStone, un nouvel attrait touristique pour le Témiscamingue ontarien.

Le collectionneur est habitué à recevoir des visiteurs chez lui puisqu’il avait un champ de pratique de golf dans sa cour auparavant.

Un homme pose devant la pancart de touriste d'Haileybury.

La galerie de voiture miniature se situe juste avant d'entrer à Haileybury sur West Road.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

On a beaucoup d’idées pour engager le touriste dans cette collection-ci, dit-il.

C’est cette même collection qui l’a poussé à fermer son champ de golf, comme il voyait plus grand avec ce projet.

Une voiture du Canada et une autre de l'Ontario

Robert Lott collection les voitures à l'échelle 1:43.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

En 2013, le Tour du lac Témiscamingue s’est classé en deuxième position au palmarès des dix plus grands circuits de moto en Ontario.

Situé en bordure de ce lac, Haileybury est donc un arrêt obligatoire pour les motos.

Les gars qui aiment les bicycles à gaz, ils aiment les chars aussi. Pendant l’hiver, ils se promènent en Corvette ou encore Camaro. Je souhaite devenir un arrêt pour les motos qui voyagent souvent en groupe.

Robert Lott, collectionneur
Des petites motos dans un présentoir.

Robert souhaite attirer les amateurs de moto dans sa galerie.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Robert personnalise ses visites en fonction des touristes qui entrent dans son garage.

Quand les visiteurs ouvrent la porte, ils voient quelque chose de différent. Une voiture reliée à leur premier achat ou encore celle détenue par leur grand-père. Les personnes s’engagent ensuite dans la conversation avec moi, dit l’homme qui possède une histoire pour chaque véhicule qu’il possède.

Suivez les aventures de notre fureteur nord-ontarien à la découverte des gens d'ici.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !