•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les administrations de Carleton-sur-Mer, Maria et Nouvelle se déclarent en zone rouge

Vue aérienne du barachois de Carleton

Les mesures sanitaires sont revues à la hausse dans les équipes de la Municipalité à Carleton-sur-Mer (archives).

Photo : Avec l'autorisation de la Ville de Carleton-sur-Mer

Les Villes de Carleton-sur-Mer, Maria et Nouvelle prennent l'initiative d'imposer de nouvelles mesures pour limiter la propagation de la pandémie dans leurs installations.

Elles appliquent dorénavant les règles sanitaires qui ressemblent aux régions qui se trouvent en zone rouge, même si elles se trouvent au palier d'alerte orange.

En fait, les municipalités restreignent les activités municipales et ferment les bâtiments publics.

Par contre, les entreprises privées comme les restaurants poursuivent leurs activités avec les consignes sanitaires liées à une zone orange.

Les autorités municipales agissent ainsi car elles considèrent que la situation est alarmante dans la MRC d'Avignon.

Cas actifs pour 100 000 habitants

Selon les chiffres de l'Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ), il y a 313 cas actifs par tranche de 100 000 habitants dans le réseau local de services (RLS) de la Baie-des-Chaleurs.

L’endroit dans la province qui se rapproche le plus de ce ratio est le RLS de la région de Thetford avec 171 cas, suivi du RLS Ahunstic - Montréal-Nord avec 154 cas actifs pour 100 000 habitants.

Le CHSLD de Maria.

Le CHSLD de Maria

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Les activités limitées

La Ville de Carleton-sur-Mer a donc décidé de limiter ou carrément d'annuler les activités qui devaient se dérouler prochainement dans les endroits publics situés sur son territoire.

Par exemple, la Ville ferme toutes les salles communautaires, ce qui inclut le Quai des arts. Toutes les activités de loisirs municipales sont également suspendues.

Les activités sportives organisées à l’aréna, quant à elles, sont limitées aux jeunes de 17 ans et moins.

La population est aussi invitée à limiter les visites à l'hôtel de ville.

Le maire, Mathieu Lapointe,  souligne que ces mesures sont en vigueur pour une période de 28 jours et ont commencé dans la nuit de mercredi à jeudi. À la Ville, à travers les outils, la capacité d’agir qu’on a, on a regardé nos salles communautaires, nos espaces publics pour appliquer les mesures des zones rouges.

Le [directeur de la santé publique], docteur Bonnier-Viger, nous recommande de faire comme si on était dans une zone rouge. Donc c’est l’exercice auquel on s’est prêté à la Ville.

Mathieu Lapointe, maire de Carleton-sur-Mer

Écoutez l'entrevue de Mathieu Lapointe lors de l'émission Bon pied, bonne heure!

Le maire dit qu’il veut s’asseoir avec les responsables de la santé publique pour assurer un service essentiel aux personnes âgées du territoire. Il donne en exemple un service de livraison pour l’épicerie qui pourrait être déployé.

M. Lapointe ajoute qu’il va lui-même éviter les contacts sociaux, donc cesser de voir des amis, des proches. C’est l’exercice que je vais faire sur une base personnelle.

Mathieu Lapointe, qui est aussi préfet de la MRC d'Avignon, souhaiterait aussi que sa région passe en zone rouge, compte tenu du nombre élevé de cas actifs de COVID-19 dans ce secteur.

Une façade de la résidence Lady Maria.

La résidence privée pour aînés Lady Maria rapporte plusieurs cas de COVID-19 chez ses résidents depuis dimanche.

Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

Maria durement touchée

La communauté de Maria, la plus durement touchée par la pandémie actuellement, a pris la même décision.

De nombreux cas ont été déclarés dans cette municipalité au cours des 10 derniers jours, dont ceux au CHSLD de Maria, qui a déploré deux nouveaux décès mercredi.

Ce n'est pas des décisions faciles explique le maire, Christian Leblanc, qui demande aux gens d'être patients et de faire un effort parce que des vies sont en jeu. La consigne est valable pour le mois d'octobre.

On sait qu'il y a des enjeux pour des activités sociales, économiques et tout, mais on s'est dit que c'est important de donner un coup. La santé publique est là pour nous donner leur point de vue. Donc, on a décidé d'aller de l'avant avec ça.

Christian Leblanc, maire de Maria

Nouvelle prend aussi les grands moyens

La municipalité voisine de Nouvelle a pris des mesures similaires la semaine dernière. Tous les bâtiments où il est susceptible d'avoir des rassemblements sont fermés, dont l'hôtel de ville.

La prochaine réunion du conseil aura lieu sur la plateforme web Zoom. Les services aux citoyens sont offerts, mais par téléphone.

Le maire, Yvan St-Pierre, dit vouloir assurer la sécurité de sa population.

C’est pour essayer d’enrayer la pandémie, parce qu’on voyait que les cas augmentaient de plus en plus. Puis, c’est une transmission qui est communautaire donc qui est un peu sournoise [pour les gens qui sont atteints] sans avoir de symptômes.

Avec l’augmentation des cas, on a décidé de passer à cette étape-là.

Yvan Saint-Pierre, maire de Nouvelle

Pour l'instant, la Gaspésie demeure au palier orange, selon le système d'alertes mis en place par le gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !