•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections provinciales : les résultats pourraient tarder à cause du vote postal

Des enveloppes de vote par la poste pour les élections de 2020 en Colombie-Britannique.

Les Britanno-Colombiens sont appelés à voter en pleine pandémie de COVID-19. Nombreux sont ceux qui se tournent vers le vote postal dans ces circonstances.

Photo : Avec l'autorisation de Laure Larpent/Facebook

L’engouement pour le vote par la poste aux élections provinciales en Colombie-Britannique, qui se tiennent en pleine pandémie de COVID-19, risque de retarder le dévoilement des résultats finaux d’au moins deux semaines. Si le suffrage est aussi serré que lors des élections de 2017, les Britanno-Colombiens auront à patienter avant de savoir qui dirigera la province.

Plus de 474 000 électeurs de la province ont demandé la trousse pour être en mesure de voter par voie postale, une dizaine de jours après le déclenchement des élections. À titre comparatif, en 2017, 6500 électeurs en avaient fait la demande au terme de la campagne.

Selon la Loi électorale en Colombie-Britannique, le décompte des votes par correspondance et par la poste ne peut commencer que 13 jours après le jour du scrutin et peut prendre de deux à trois jours à effectuer. Le délai pour le comptage final permet à Elections BC de vérifier que personne n’a tenté de voter deux fois, par exemple une première fois par la poste et une seconde à un bureau de scrutin.

S’il y a une quantité significative de votes par correspondance, incluant les votes par la poste, le temps de préparation avant le décompte final pourrait prendre plus de temps. Nous ne savons pas ce qu’il sera parce que nous ne connaissons pas le volume de vote par correspondance et par courrier, a expliqué le directeur d’Elections BC, Anton Boegnam au lendemain du déclenchement des élections.

Habituellement situé autour de 1 %, le vote par la poste pourrait compter pour 35 % à 40 % des votes cette année, selon lui.

De son côté, Postes Canada, assure dans une déclaration écrite, qu’elle effectue sa planification en considérant des événements comme des recensements et des élections qui peuvent mettre de la pression sur ses services. Avec une équipe dédiée au projet, nous travaillons avec le but commun d’exécuter efficacement et minutieusement  toutes leurs exigences postales, indique la société d’État.

En temps normal, les votes postaux ne changent pas la donne, mais si de nombreux Britanno-Colombiens optent pour cette méthode, l’issue du vote au lendemain de l’élection pourrait être incertaine.

Un déjà vu ?

Lors de la dernière élection provinciale, en 2017, les résultats du vote avaient été extrêmement serrés au terme d’une longue soirée électorale qui avait donné les libéraux gagnants. Ils avaient réussi à faire élire 43 candidats, contre 41 néo-démocrates et trois verts. Or, pour avoir une majorité en Colombie-Britannique, un parti doit réussir à faire élire 44  députés. 

Un suspense politique avait ensuite plané pendant quelques semaines sur la province. Un recomptage avait été réclamé dans deux circonscriptions, notamment dans celle de Courtenay-Comox sur l’île de Vancouver. La candidate néo-démocrate avait été élue avec une mince avance de seulement neuf voix. Sa victoire avait finalement été confirmée avec une avance de 189 votes. Plus tard, le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert se sont alliés pour former un gouvernement de coalition.

En cas de délais, qui gouverne?

Dans le cas où le résultat final se ferait attendre, John Horgan continuera de gouverner jusqu’à ce que sa victoire ou sa défaite soit confirmée.

Avec des informations de Rafferty Baker et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !