•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S'il est élu, le chef du NPD de la Saskatchewan promet de taxer les plus nantis

Ryan Meilli.

Pas question d’augmenter les impôts des familles et des individus de la classe moyenne, a toutefois fait savoir le chef du NPD, Ryan Meilli, rappelant que si les très riches paient une taxe de 1 %, la province bénéficiera d’une marge de manoeuvre pour soutenir les moins nantis.

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Radio-Canada

En cette deuxième journée de campagne électorale, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan, Ryan Meili, s’est rendu à Saskatoon et à Prince Albert où il a notamment promis d’augmenter les impôts pour les plus nantis s’il est porté au pouvoir le 26 octobre prochain.

Les personnes qui gagnent plus de 15 millions de dollars par année devront payer une taxe de 1 % sous un gouvernement néo-démocrate, a fait savoir Ryan Meili.

Selon lui, cette mesure permettrait à la province de toucher à 120 millions de dollars supplémentaires chaque année.

Nous devons nous assurer que les très riches paient leur juste part.

Ryan Meili, chef du NPD de la Saskatchewan

Pas question d’augmenter les impôts des familles et des individus de la classe moyenne, a toutefois fait savoir le chef du NPD, rappelant que si les très riches paient une taxe de 1 %, la province bénéficiera d’une marge de manoeuvre pour soutenir les moins nantis.

Élections Saskatchewan 2020

S’il est élu, Ryan Meili a également indiqué qu’il entendait profiter de la pandémie pour investir dans des secteurs clés, comme la santé, l’éducation et l’énergie, pour relancer rapidement l’économie.

Après avoir martelé ces deux messages, le chef du NPD s’est rendu à Prince Albert. Dans cette ville du nord de la province, le candidat a promis d’y construire un pont et un nouvel hôpital.

Les besoins en matière de soins de santé sont criants dans la région, a-t-il dit, soulignant qu’il faut appuyer les familles et faire des investissements pour elles.

Ryan Meili a par ailleurs promis que ces deux projets d’infrastructures se baseront sur le modèle Sask First, c’est-à-dire que les emplois créés seront prioritairement comblés par des Saskatchewanais.

Le néo-démocrate en a d’ailleurs profité pour écorcher le parti de Scott Moe au passage.

Nous ne donnerons pas ces emplois à des gens à l’extérieur de la province, comme l’a fait le Parti saskatchewanais avec l’Hôpital de North Battleford ou le projet de voie de contournement de Regina, a-t-il dit.

Selon Ryan Meili, sur les grands projets des dernières années, pas un seul n’a été construit par une entreprise de la Saskatchewan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !