•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

OSEG met à pied près de la moitié de ses employés à la Place TD

L'extérieur de la place TD.

Près de la moitié des employés de l'OSEG à la Place TD, à Ottawa, s’est retrouvé sans emploi mercredi.

Photo : Andrew Lee/CBC

Radio-Canada

Près de la moitié des employés de la Place TD, à Ottawa, s’est retrouvée sans emploi mercredi. L’organisme responsable du stade et de l’aréna, Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG), a réduit de 40 % son personnel.

Dans une lettre envoyée aux employés, le président de l’organisation, Mark Goudie, explique que pour surmonter la pandémie, OSEG ne peut pas garder tout le monde en poste.

Vous êtes un groupe talentueux et ce n’est pas relié à vos compétences, vos capacités ou votre engagement. C’est plutôt le résultat d'une pandémie brutale, a écrit Mark Goudie.

Malgré les mesures importantes que nous avons mises en œuvre et la révision de notre plan financier, ce n'est pas réalisable.

Mark Goudie, président de l'OSEG

Cela se traduira par une période de reprise plus longue, qui nécessitera encore plus d'argent pour nos propriétaires d'OSEG, a-t-il souligné.

Avec l’augmentation des cas de COVID-19 dans la région, le président admet être moins en confiance quant à la tenue d'événements dans un avenir rapproché, ce qui explique les décisions difficiles ayant mené aux licenciements.

OSEG gère l'aréna et le stade de la Place TD, ainsi que les zones commerciales du parc Lansdowne. Le groupe possède l'équipe des 67 d'Ottawa et le Rouge et Noir d'Ottawa. Par ailleurs, le personnel des équipes sportives n'est pas touché par les licenciements, selon les informations de CBC.

Les employés ayant perdu leur emploi continueront d'être payés pendant huit semaines. Une équipe réduite continuera, quant à elle, de travailler sur un plan pour permettre à OSEG de se remettre de la crise.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !