•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dolbeau-Mistassini inaugure son centre de compostage

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des camions dans un hangar et un bac brun à côté d'un lutrin

Le premier centre de compostage de la région a été inauguré à Dolbeau-Mistassini.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Dumais-Beaulieu

Radio-Canada

Le premier centre de compostage de la région a été inauguré mercredi à Dolbeau-Mistassini, à temps pour la première collecte des bacs bruns.

La dernière étape nécessaire à la cueillette de matières putrescibles par la Régie des matières résiduelles (RMR) du Lac-Saint-Jean est donc franchie.

L'aménagement du centre de compostage dolmissois permettra de trier, de tamiser et de transformer les matières organiques en compost qui sera distribué chaque printemps.

Un hangar et un lac destiné au compostage situé à proximité et entouré de roches.

Le projet totalise un investissement de 11 millions de dollars et permet la création de quatre emplois.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Dumais-Beaulieu

Le directeur des opérations de la RMR, Jonathan Sainte-Croix, explique que le compostage à aire ouverte par l’entremise d’une plateforme de béton est la technique la plus simple et la plus fréquemment utilisée au Québec.

C'est 100 % étanche. L'eau est connectée dans les pentes et toutes les pentes vont vers des drains centraux. Une fois que toute l'eau est collectée, elle se dirige vers un bassin d'accumulation. Dans ce bassin d'accumulation là, on va accumuler les eaux de pluie et de fonte des neiges, explique le directeur.

Une forêt de saules sera créée à proximité pour filtrer les résidus. Les arbres, qui seront coupés à peu près aux trois ans, profiteront des éléments nutritifs contenus dans les eaux de compostage pour croître.

Un deuxième centre l’an prochain

Un deuxième centre de compostage sera construit à Hébertville-Station en 2021. L’investissement totalise 11 millions de dollars et permet la création de quatre nouveaux emplois.

On demande aux gens de participer parce que c'est 40 % de notre bac noir (poubelle) et plus les gens vont composter, plus on va pouvoir leur permettre d'avoir du compost au printemps, pour pouvoir mettre dans leur potager , explique Guy Ouellet, directeur général de la RMR du Lac-Saint-Jean.

Les résidents du Lac-Saint-Jean peuvent déposer les matières organiques dans leur bac brun dès maintenant. La première collecte aura lieu le 19 octobre. Pour les municipalités situées sur le territoire de la MRC du Fjord-du-Saguenay, les matières putrescibles seront cueillies dès lundi.

À Saguenay, les bacs bruns ne seront pas implantés avant 2022.

D’après le reportage de Rosalie Dumais-Beaulieu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !