•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise de Winnipeg affirme pouvoir tester la COVID-19 en 5 minutes

John Pacak en costume, entouré d'équipement scientifique.

Le président-directeur général d'InnovoXL, John Pacak.

Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

Radio-Canada

Une entreprise manitobaine a élaboré un nouveau test de dépistage rapide du SRAS-CoV-2 qui devrait être lancé sur le marché l'an prochain. L’efficacité du test n’a toutefois pas encore été évaluée par les autorités.

L’entreprise de développement de nouvelles technologies InnovoXL a créé un nouveau test de dépistage de la COVID-19 qui doit permettre de traiter plus de 380 échantillons d’écouvillons salivaires en 5 minutes.

Cette technologie pourrait être utilisée dans les écoles, les restaurants, les hôpitaux, les salles de spectacle et les aéroports, selon le président-directeur général d'InnovoXL, John Pacak.

C’est un outil qui sera placé à l’entrée des écoles. Lorsqu’un élève arrive, il donne son échantillon d’écouvillon de joue qu’on place dans l’appareil et, instantanément, on sait s’il a la COVID-19. Cinq minutes sont nécessaires pour déterminer si l’élève entre dans l’école ou pas, explique-t-il.

L’appareil pourrait également être associé à une application pour permettre aux utilisateurs de recevoir leur résultat sur leur appareil mobile. En cas de mutation du coronavirus, il suffira de mettre à jour le système pour continuer les tests avec le même appareil, dit M. Pacak.

L’efficacité du test n’a pas encore été évaluée par les autorités, mais l’entreprise dit viser une fiabilité similaire ou supérieure à celle des tests actuellement utilisés au pays. Elle travaille en partenariat avec l’Université du Manitoba.

L’entreprise estime que le nouveau test de dépistage sera sur le marché d’ici la fin du premier trimestre de 2021.

Un masque transparent réutilisable

L'entreprise assure aussi être en mesure de fabriquer des masques transparents réutilisables, équipés d’un système de stérilisation d’air.

Le masque est transparent, on peut voir l’expression de la personne qui le porte, les gens qui lisent sur les lèvres pourront savoir ce que cette personne dit et l’air est complètement stérilisé, explique l’entrepreneur.

Des personnes malentendantes ont déjà souligné les défis que leur pose le port obligatoire du masque.

Le lancement est prévu dans environ trois mois.

Le coût global des projets liés à la COVID-19 à InnovoXL est estimé à plus de 4 millions de dollars. Il a été financé en partie par les gouvernements provincial et fédéral.

Avec les informations de Laïssa Pamou

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !