•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démocratie Québec : vers un couronnement sans tambour ni trompette

Le conseiller municipal Jean Rousseau

Le conseiller municipal Jean Rousseau

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Jean Rousseau sera officiellement élu comme chef de Démocratie Québec au cours des prochains jours. La période de mise en candidature s'est terminée jeudi sans aucun adversaire.

À moins d'un revirement de dernière minute, le conseiller du district Cap-aux-Diamants sera désigné chef de Démocratie Québec. Il est le seul à avoir signifié son intérêt.

La première phase de cette course s'est déroulée sans faire grand bruit. La pandémie a compliqué le travail sur le terrain. Jean Rousseau a dû rencontrer les citoyens là où ils se trouvaient. C'est un sacré défi, reconnaît-il.

Les rencontres avaient lieu sur les balcons ou sur les paliers. Je prenais mes distances. Je faisais bien attention. C'était complètement irréel.

Jean Rousseau, candidat à la direction de Démocratie Québec

Celui qui incarne le visage du parti depuis trois ans croit que Démocratie Québec est toujours aussi pertinent.

Malgré l'absence de moyens, le parti a réussi à jouer son rôle, selon Jean Rousseau, notamment pour forcer la Ville à offrir une compensation aux commerçants durement touchés par les travaux sur la route de l'Église l'an dernier.

Il cite également en exemple les consultations qu'il a tenues sur le déneigement dans son arrondissement. J'arrive à faire cheminer des dossiers.

Couronnement discret

Comme les rassemblements sont interdits pour les 28 prochains jours dans la région, s'il est élu sans opposition, Jean Rousseau n'aura pas droit à un couronnement en bonne et due forme. Une occasion manquée d'attirer l'attention sur le parti dans l'espace public.

La campagne va prendre fin avant même d'avoir commencé officiellement. Il n'y aura pas de course, pas de débat entre les candidats et donc, pas de suspense. Autant d'étapes annulées au calendrier qui devait culminer en novembre avec une activité de financement.

Comment fait-on pour faire de la politique quand on reste dans l'ombre? C'est différent, laisse simplement tomber Jean Rousseau. Il ajoute du même souffle que la pandémie n'a pas eu raison de l'appétit des électeurs pour la politique. Son parti a recruté une centaine de nouveaux membres dans les derniers mois. La base de mon organisation est en place.

Revenir de loin

Démocratie Québec a connu une traversée du désert après l'élection de 2017. Les résultats décevants et les déchirements internes ont bien failli avoir raison de l'organisation. Dans l'aventure, Démocratie Québec aura perdu un temps précieux pour assurer une certaine continuité sur le terrain.

La période de mise en candidature de la course à la chefferie aura permis de renouer avec les citoyens de la périphérie. Les règles de la course obligeaient les candidats à recueillir des signatures dans au moins quatre arrondissements. Ça permet de tester où nous en sommes et de bâtir un noyau d'appuis, souligne l'aspirant chef.

Jean Rousseau ne cherche pas seulement des appuis, il sollicite aussi des dons. Le parti souhaite amasser 15 000 $ cette année. Pour l'instant, Démocratie Québec a atteint le quart de cet objectif.

S'il est élu sans opposition, Jean Rousseau devra manoeuvrer entre son rôle de conseiller et celui de chef de parti. Une double tâche qui ne l'effraie pas, même s'il est conscient qu'il sera bien occupé. Les gens me souhaitent bonne chance, explique-t-il. Ce à quoi il répond : Et vous ? Qu'est-ce que vous êtes prêts à faire?

Règlements de mise en candidature

  • Dépôt de 50 signatures d'appuis par des membres du parti provenant d'au moins 4 arrondissements
  • Dépôt d'un chèque certifié de 500 $
  • Dépôt d'une déclaration assermentée qui certifie que le candidat n'a aucun antécédent judiciaire

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !