•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zone rouge : les bibliothèques du Québec pourront offrir un service de prêt sans contact

En avant-plan, un livre ouvert devant une bibliothèque bien remplie

Les bibliothèques en zone rouge pourront offrir un service de prêt sans contact.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Alors qu’on déclarait lundi devoir restreindre tous les services des bibliothèques situées dans les zones rouges, l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) a annoncé mercredi que ces établissements pourront finalement offrir le prêt de livre sans contact.

Des discussions avec les instances gouvernementales ont permis à l’ABPQ d’en venir à ce terrain d’entente, puisque cette option n’était pas envisagée au moment où le premier ministre François Legault et le Dr Horacio Arruda ont annoncé un reconfinement partiel du milieu culturel.

Les Québécois vont pouvoir aller chercher des livres, mais il n’y aura pas de rassemblement dans le lieu public, a mentionné le premier ministre dans un point de presse, mercredi.

Un « service essentiel »

La directrice générale de l’ABPQ, Ève Lagacé, dit se réjouir qu’une partie des services à la population puisse être maintenue. Les gens ne fréquentent pas seulement [les bibliothèques] pour lire des livres.

On comprend qu’une pandémie, ça ne porte pas à une fréquentation soutenue, mais l'accès à la bibliothèque est un service public essentiel et on est heureux de maintenir un accès aux collections.

Ève Lagacé

Le directeur général de la Grande Bibliothèque, Martin Dubois, reconnaît que la fermeture des installations représente un inconvénient, tant pour le grand public que pour la population étudiante qui les fréquente.

Les étudiants ne pourront pas accéder au rayonnage, mais pourront réserver en ligne ou par téléphone, pourront chercher dans le catalogue et venir récupérer les ouvrages. On continue notre service de référence à distance et nos activités en ligne. Tout ce qui est prévu en ligne, tant pour la population générale que pour les étudiants, aura lieu, dit-il.

Quant aux 10 centres d’archives de BAnQ situés un peu partout au Québec, tous demeurent ouverts pour accueillir des usagers sur rendez-vous, sauf ceux de Montréal et de Québec. Les services aux usagers et usagères sont maintenus en ligne.

Avec les informations de Catherine Richer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !