•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

300 repas distribués pour l’Action de grâce

Des bénévoles coupent des poulets dans une cuisine.

Hope Mission doit transformer son repas de l'Action de grâce cette année en raison de la crise sanitaire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La pandémie force l’organisme de charité Hope Mission à abandonner son traditionnel repas communautaire, il offrira plutôt des repas livrés aux familles démunies.

Dans la cuisine de Hope Mission, les bénévoles s’activent à dépecer les poulets et à éplucher les pommes de terre.

Ils doivent préparer, emballer et distribuer les plus de 300 repas qui seront servis à une centaine de familles dans le besoin pour l’Action de grâce.

La pandémie les force à abandonner leur traditionnel grand repas communautaire servi en salle.

Ce sera un vrai repas classique, composé de dinde, de pommes de terre, de légumes et d'une tarte à la citrouille, indique avec enthousiasme le responsable de l’engagement communautaire pour Hope Mission, Kelly Row.

Même si l'organisme distribue régulièrement des paniers de nourriture, il explique que Hope Mission a voulu marquer le coup pour la fête de l'Action de grâce. Surtout que les besoins sont encore bien présents sur le terrain.

Nos familles étaient déjà dans le besoin avant la pandémie, mais la crise a fait augmenter leur anxiété et leurs besoins, ajoute-t-il.

La bénévole Debbie Arthur ne compte pas ses heures pour assurer que les gens qui ont faim aient de quoi se mettre sous la dent, surtout les enfants.

Pour moi, m’assurer que ces enfants ont au moins un repas chaud par jour, ça me remplit de joie, lance-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !