•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bibliothèques publiques autorisées à offrir le prêt sans contact

La bibliothèque Paul-Aimé-Paiement de l'Arrondissement de Charlesbourg

La bibliothèque Paul-Aimé-Paiement de l'arrondissement de Charlesbourg

Photo : Radio-Canada / Valérie Cloutier

Claudia Genel

Alors que la Capitale-Nationale est passée en zone rouge lundi dernier, l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) annonce qu'elles peuvent finalement offrir le prêt sans contact à leurs abonnés.

Bonne nouvelle pour les utilisateurs des bibliothèques : elles demeurent partiellement ouvertes.

Alors qu'elles devaient initialement fermer leurs portes pour 28 jours à compter de mercredi minuit, le prêt sans contact sera finalement autorisé.

Les abonnés n'auront pas accès aux installations et aux collections, mais ils pourront tout de même emprunter des ouvrages.

De façon générale, c'est un accès au comptoir de prêts. Les gens font préparer leur prêt à l'avance, réservations en ligne, par Internet ou par téléphone selon les bibliothèques, et rentrent dans l'établissement seulement pour venir chercher leurs emprunts, explique Eve Lagacé, directrice générale de l’ABPQ.

Une abonnée fait le plein de livres.

Une abonnée fait le plein de livres.

Photo : Radio-Canada / Valérie Cloutier

Selon Eve Lagacé, les bibliothèques sont prêtes à reprendre ce mode de fonctionnement. D'ailleurs, tout a été documenté. Les recherches démontrent que cette façon de procéder est sécuritaire pour la population.

Tout au long de la crise, les équipes des bibliothèques publiques ont été très actives afin que ces dernières demeurent accessibles et inclusives, et de répondre aux besoins de la communauté. Elles continueront d’ailleurs à s’adapter pour soutenir la population et offrir un maximum de services, et ce, malgré les défis imposés par la crise sanitaire, souligne la directrice générale de l’ABPQ.

Ça me prend de la lecture pour vivre.

Une abonnée de la bibliothèque Paul-Aimé-Paiement

Bon nombre d'abonnés sont venus chercher plusieurs livres mercredi à la bibliothèque Paul-Aimé-Paiement de l'arrondissement de Charlesbourg.

Il nous reste la lecture, disait une habituée des lieux.

Une autre abonnée préférait faire le plein avant la fermeture. Elle considère le prêt sans contact quand même limitatif.

Offre en ligne

Plusieurs livres et services numériques sont disponibles en ligne. Une plateforme numérique utilisée par plus de 1000 bibliothèques publiques du Québec propose gratuitement aux abonnées plus de 850 000 livres.

Pour en savoir plus sur les services offerts en bibliothèque, les modalités d’utilisation ou les heures d’ouverture : InfoBiblio.ca (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !