•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé Canada approuve le test rapide de dépistage de la COVID-19

Ce nouveau système permettra d'analyser les échantillons beaucoup plus rapidement qu'à l'heure actuelle.

La machine en question, posée sur un comptoir. Elle a sensiblement la même dimension qu'un grille-pain.

Ce dispositif développé par les laboratoires Abbott accélèrera considérablement le dépistage de la COVID-19, croit le gouvernement canadien.

Photo : Getty Images / Spencer Platt

Radio-Canada

Ottawa n'aura pas perdu de temps pour donner son feu vert au dispositif de dépistage accéléré de la COVID-19 des laboratoires Abbott, qui est déjà utilisé depuis plusieurs mois aux États-Unis pour combattre la pandémie.

Santé Canada a donné son approbation au produit mercredi, apprend-on en consultant le site web du gouvernement (Nouvelle fenêtre).

Le dispositif ID NOW ne remplace pas l'écouvillon de prélèvement nasal, mais selon les prétentions du fabricant, il permet d'analyser les tests sur place, et ce, en moins de 13 minutes.

Outre la rapidité du résultat de ce test, l'appareil d'analyse portatif, qui pèse moins de trois kilogrammes, peut être transporté pratiquement n'importe où.

Un grand nombre de ces unités de tests rapides devrait être envoyé dans les zones rurales ou en régions éloignées de même que dans les lieux susceptibles d’être des foyers d'éclosions comme les écoles et les centres de soins de longue durée.

Le feu vert de Santé Canada survient seulement 24 heures après l'annonce par Ottawa d'une entente avec Abbott Diagnostics Scarborough Inc.

La ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Anita Anand, a fait savoir mardi que le gouvernement fédéral avait conclu un accord avec le géant américain pour se procurer près de huit millions de trousses comprenant les écouvillons et les réactifs, ainsi qu'un maximum de 3800 dispositifs.

Cette entente était conditionnelle à l'approbation de Santé Canada.

À la période de questions à la Chambre des communes, Justin Trudeau a félicité Santé Canada pour la rapidité avec laquelle l'approbation a été accordée - ce qui n'était toutefois pas assez rapide aux yeux des provinces, où les cas se multiplient et le temps d'attente pour obtenir un test de dépistage ne cesse de s'étirer.

La technologie ID Now est utilisée aux États-Unis depuis le printemps et 11 millions d'unités y ont déjà été distribuées.

Selon une porte-parole de la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Anita Anand, 2,5 millions de tests devraient être rendus disponibles au Canada d'ici la fin de l'année.

Par ailleurs, Santé Canada a aussi approuvé le modèle BCube, produit par Hyris au Royaume-Uni. Aucun contrat d'achat n'a toutefois été conclu avec le gouvernement canadien. Le BCube donne un résultat en 90 minutes.

La pression est forte sur le ministère, qui doit composer ces jours-ci avec le début d'une deuxième vague de COVID-19. Plusieurs Canadiens se plaignent en outre des délais pour obtenir les résultats de leur test de dépistage, qui peuvent parfois dépasser une semaine.

Santé Canada dispose d'un pouvoir d'urgence lui permettant d'accélérer les procédures d'approbation de nouvelles technologies de dépistage de la COVID-19.

Ce pouvoir découle d'un arrêté ministériel daté du 18 mars dans lequel la ministre fédérale de la Santé Patty Hajdu estimait nécessaire une intervention immédiate afin de parer à un risque appréciable – direct ou indirect – pour la santé, la sécurité ou l’environnement.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !