•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Granby déçu des délais pour l'obtention d'un centre de dépistage

Une affiche d'une unité mobile de dépistage de la COVID-19, à Granby.

Une unité mobile de dépistage de la COVID-19 avait été installé sur le site de l'école secondaire de la Haute-Ville, à Granby l'été dernier. (archives)

Photo : Radio-Canada / Mart

Radio-Canada

Le maire de Granby, Pascal Bonin, n'est pas satisfait de la réponse de la Direction de la santé publique de l'Estrie pour expliquer les longs délais avant d'installer un centre de dépistage dans sa ville.

Ce n'est qu'à la fin octobre que Granby pourra avoir son propre centre. En attendant, ses résidents doivent toujours se rendre jusqu'à Bromont.

La santé publique soutient que le problème est un manque de personnel.

Le maire de Granby, Pascal Bonin, déplore un manque de transparence dans ce dossier.

L'entrevue du maire Pascal Bonin au Téléjournal Estrie

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Le maire de Granby déçu des délais pour son centre de dépistage

Il n'y a pas de clinique de dépistage depuis juillet à Granby.

J'ai appris de la bouche du ministre que la raison c'était le manque de personnel, mais qu'est-ce qu'on a fait de juillet au mois d'octobre? Le temps de réaction est très très long, a exprimé le maire Bonin.

Je pense qu'on nous a carrément laissé tomber.

Pascal Bonin, maire de Granby

D'ailleurs, les élus de Granby réfléchissent à l'idée de fermer certains lieux publics, dans une tentative de freiner la propagation de la COVID-19 sur leur territoire.

La Ville est inquiète du nombre de nouveaux cas de contamination sur son territoire et plus particulièrement de l'éclosion en cours à l'hôpital.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !