•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le comédien néo-brunswickois Charles Gillespie dans une nouvelle série Netflix

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
charlies

Charles Gillespie joue le rôle de Luke dans la nouvelle série Julie and the Phantoms, produite par Netflix.

Photo : Autre banques d'images / Netflix

Le comédien Charles Gillespie, de Dieppe au Nouveau-Brunswick, tient la vedette dans la nouvelle série Netflix Julie and the Phantoms.

J’ai découvert ma passion en prenant des cours de théâtre au Capitol à Moncton, raconte le jeune comédien.

En 2013, il participe au tournage du film jeunesse La gang des hors-la-loi, filmé à Richibucto-Village, au Nouveau-Brunswick. 

Après ses études secondaires, il décide de poursuivre sa carrière. Il déménage alors à Toronto, puis à Los Angeles.

Au cours des dernières années, on a pu le voir dans les séries Conséquences, Degrassi: Next Class, et dans l'émission Charmed sur la chaîne américaine CW.

horslaloiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Charle Gillespie faisait partie de la distribution du film La gang des hors-la-loi, de la série jeunesse Conte pour Tous.

Photo : Autre banques d'images / K-FILMS AMÉRIQUE : La gang des hors-la-loi

Voilà qu’il occupe une place importante au sein de la distribution de Julie and the Phantoms, une production originale du géant Netflix, du réalisateur Kenny Ortega (High School Musical).

L’histoire raconte celle de Julie, une adolescente ayant perdu sa mère, et du même coup, sa passion pour la musique. Elle fera la rencontre de trois musiciens fantômes, décédés 25 ans plus tôt, qui lui redonneront envie de chanter. 

julieandthepantoms

Julie and the Phantoms est une nouvelle production originale de Netflix.

Photo : Autre banques d'images / Netflix

Charles Gillespie interprète Luke, le chanteur principal du groupe de fantômes. 

Quand travail rime avec plaisir

Charles Gillespie a adoré son expérience dès ses premiers échanges avec l’équipe de production.

Souvent tu entres dans une salle d’audition, les caméras sont installées, il y a trois personnes, et c’est très sérieux [...] Mais dans leur salle, tu entrais et c’était des gros sourires, comme si tout le monde voulait que ce soit toi qui obtiennes le rôle.

Charles Gillespie

Pendant trois jours, les meilleurs candidats en audition ont participé à ce qu’on appelle dans le jargon du métier un network test, où plusieurs combinaisons d’acteurs sont proposées jusqu’à ce que les producteurs choisissent la distribution officielle. 

Une scène de la série où les trois comédiens ont une expression de surprise au visage.

La chimie opère avec ce trio de fantômes composé de Jeremy Shada (gauche), Charles Gillespie (centre), et Owen Joyner (droite)

Photo : Autre banques d'images / Netflix

La dernière journée, les gens partaient et Kenny nous a rappelés sur scène. On a joué la chanson, et tout le monde de Netflix a commencé à sortir leur téléphone et nous filmer. Il a crié : ‘’You guys are our band!’’ Le reste, c’est de l’histoire!

Charles Gillespie

Avant d'entamer le tournage à Vancouver, les comédiens ont passé six semaines en Californie à apprendre les chansons et les chorégraphies, qui sont nombreuses dans la série. 

julieandthephantoms

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une comédie musicale où les personnages se mettent à chanter leurs états d'âme, la musique fait partie intégrante de la série, en raison des nombreuses prestations musicale du groupe.

Photo : Autre banques d'images / Netflix

Les comédiens ont également enregistré les chansons au studio Resonate. Un souvenir marquant pour le jeune comédien, qui a pu côtoyer de grands noms de la musique comme Snoop Dog et Will Smith. 

Il raconte qu’un jour, le réalisateur de la série leur a proposé de rencontrer ses amis dans le studio adjacent : On rentre dans la chambre et c’était KISS qui était là en train de répéter, on ne s’attendait pas à ça!

Depuis le lancement de la série, Charles Gillespie est émerveillé par la réponse du public.

C’est beaucoup! C’est mondial, tu peux l’écouter dans une dizaine de langues et la réaction du monde me blow away. C’est des gens du Brésil, de la Chine, des États-Unis et du Canada.

Charles Gillespie

Il est conscient que cette série pourrait lui ouvrir des portes, et souhaite avoir l’occasion de retravailler avec Netflix, puisqu’il a adoré son expérience avec eux

De la fiction à la réalité 

Les comédiens ont tellement aimé faire de la musique entre eux, qu’ils ont continué à jouer en dehors des tournages.

julieandthephantoms

Dans la série, comme dans la vie, le groupe de musique continue d'exister à l'extérieur de l'émission.

Photo : Autre banques d'images / Netflix

On est en train d’écrire des chansons qu’on va offrir à Netflix pour une deuxième saison. On espère qu’il y aura une deuxième saison, ce n’est pas confirmé.

Charles Gillespie

Oui, c’est une émission de télé, mais on joue vraiment comme un band. On aimerait un jour partir en tournée, explique-t-il.

Un comédien ambassadeur

J’ai quand même reçu un following avec ça, explique celui qui souhaite se servir de sa tribune pour sensibiliser ses abonnés aux sujets qui le tiennent à cœur, comme les dangers entourant les animaux marins. 

Fier Néo-Brunswickois, il aimerait également développer l’industrie cinématographique dans les Maritimes. 

Un figurant apprend à manier une perche avant que la caméra se mette à tourner.

Charles Gillespie a déjà tourné en Acadie, mais il aimerait que l'industrie se développe davantage.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau

On a déjà des plateaux par ici [...] Il y a beaucoup du même monde sur différents plateaux, ce serait le fun de grandir l’industrie, mais on a besoin de plus de [crédits d'impôt]. Il manque de fonds du gouvernement.

Charles Gillespie

Selon lui, l’industrie du film représente un réel avantage économique, puisqu'il permet d'embaucher des employés locaux, pendant plusieurs mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !