•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Première Nation Stoney Nakoda rebaptise un sommet des Rocheuses au nom controversé

Un piton rocheux couronne une montagne au milieu d'une forêt près de Canmore, dans les Rocheuses albertaines, le 3 septembre 2020.

Le piton rocheux qui surmonte le mont Charles Steward n'a pas de nom officiel.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

La Première Nation Stoney Nakoda a décidé de rebaptiser le piton rocheux surplombant le mont Charles Stewart, dans les environs de Canmore. L'appellation sous laquelle il est connu est jugée raciste et misogyne.

Una Wesley, une aînée de la Première Nation, raconte que, la première fois qu’elle a entendu l'ancien nom, cela lui a rappelé son enfance dans les pensionnats autochtones. J’ai grandi dans les pensionnats autochtones et la discrimination. Nous sommes en 2020, et les femmes devraient être respectées, affirme-t-elle.

Depuis les années 1920, le sommet est connu sous le nom de Squaw’s Tit , ou sein de la squaw. Le terme squaw signifie simplement femme dans la langue anichinabée, mais le mot est utilisé comme désignation dégradante des femmes autochtones.

La Première Nation a plutôt choisi le nom de Bald Eagle Peak, que l’on pourrait traduire par pic de l'aigle à tête blanche, un nom que ses ancêtres utilisaient déjà pour désigner ce lieu. 

Una Wesley explique que ce nom rend hommage également aux femmes de la Première Nation qui sont connues pour être des guerrières et des guérisseuses. Elles étaient chéries, aimées et traitées gentiment, dit-elle. Je veux que la jeune génération connaisse l’histoire de notre peuple. Cela nous donnera plus de force et plus de courage pour être fiers de qui nous sommes.

L'ancien nom est blessant pour de nombreuses Première Nations à travers le Canada, particulièrement pour les femmes autochtones, confirme Buddy Wesley, un autre aîné de la Première Nation. Selon lui, ce nouveau nom marque une étape importante vers la réconciliation.

Cette montagne est vraiment sacrée pour nous.

Buddy Wesley, de la Première Nation Stoney Nakoda

La Première Nation travaille désormais à faire reconnaître la nouvelle appellation par le Programme albertain des noms géographiques. 

Le maire de Canmore, John Borrowman, a déclaré qu’il était important que la province donne un nom officiel au lieu. Cela fait des décennies qu’on lui donne un nom officieux, qui est à la fois raciste et misogyne. C’est très gênant et mauvais pour notre société et notre culture de perpétuer cela. Nous remercions la Première Nation Stoney Nakoda de proposer un nom approprié pour le sommet, un nom qui reconnaît et célèbre la longue histoire des peuples autochtones ici.

Depuis 2014, deux avocates albertaines travaillaient déjà avec la Première Nation et la province pour donner un nom autochtone à ce sommet des Rocheuses. 

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !