•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Outaouais pourrait passer au rouge si la population ne collabore pas

Édifices de Gatineau

L'Outaouais pourrait tourner au rouge.

Photo : Radio-Canada / Jacques Corriveau

Radio-Canada

La santé publique en Outaouais lance un appel à la population et demande de ne plus se rassembler pour les 28 prochains jours, afin d’éviter de se rendre au palier d’alerte maximale, la zone rouge.

On vous invite à éviter tout rassemblement, de ne pas faire de souper d'amis ni de souper en famille, a expliqué en point de presse mercredi la Dre Brigitte Pinard, directrice de la santé publique en Outaouais. Si seulement une petite proportion de la population le fait, on ne verra pas de changement , prévient toutefois la médecin.

La région se trouve toujours dans la zone d’alerte orange, où les risques sont qualifiés de modérés. En théorie, les rassemblements de six personnes sont acceptés à la maison, mais la santé publique demande la mobilisation de tous.

Si on ne casse pas la deuxième vague, notre région passera aussi au palier d'alerte maximale.

Dre Brigitte Pinard, directrice de la santé publique en Outaouais

En Outaouais, 27 nouveaux cas de COVID-19 se sont ajoutés au bilan, mercredi, pour porter le nombre total de personnes ayant contracté le coronavirus à 1355 depuis le début de la crise dans la région.

Éclosion contrôlée à l’Hôpital de Gatineau

Un panneau annonçant l'Hôpital de Gatineau.

L’Hôpital de Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Par ailleurs, une éclosion à l’Hôpital de Gatineau a été déclarée par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais mardi. Deux cas ont été détectés. La présidente-directrice générale adjointe du CISSS, France Dumont, se veut toutefois rassurante, puisqu’un des deux cas est considéré comme étant rétabli.

Temps d’attente d’une semaine pour obtenir des résultats

Le temps d’attente pour obtenir un résultat d’un test de dépistage de la COVID-19 est en moyenne de sept jours, a réitéré le CISSS de l’Outaouais mercredi. Une situation déplorable, admet Mme Dumont. Ce n’est pas idéal et on vise des résultats dans les 24 à 48 h ou 72 h maximum, a expliqué la PDG adjointe.

Le problème? Le CISSS est toujours en attente d’une autorisation de Santé Canada pour pouvoir utiliser un nouvel appareil qui permettrait de compléter 1100 analyses par jour.

Avec les informations de Jérémie Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !